Faut-il éviter la mort à un personnage ?

Zone de discussion libre à propos de jeu de rôles

« Je préfère que le rapport à la mort pour le PJ soit du type » :

1- Train fantôme (Ca fait peur mais je suis certain de sortir vivant)
1
6%
2- Koh-Lanta (Parfois ça tourne mal, mais je suis quasiment certain de sortir vivant)
7
44%
3- Vis ma vie au Kurdistan (Tout peut arriver, y compris la mort)
8
50%
 
Nombre total de votes : 16
Avatar de l’utilisateur
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 469
Inscription : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Faut-il éviter la mort à un personnage ?

Message par Athanor Nephryte » mer. 13 avr. 2016 15:39

J'aimerais avoir votre avis sur la question suivante :
Comment gérez-vous le risque de mortalité pour les PJ dans un scénario ?

Je veux dire par là, préférez-vous assurer le spectacle en tant que MJ, en faisant frissonner de peur vos joueurs, tout en sachant qu'ils s'en sortiront, même blessés, parce que le film doit continuer ?
Ou bien ferez-vous en sorte qu'ils puissent réellement frôler le danger, voire mourir, mais en limitant ce risque au maximum afin qu'ils soient à peu près sûrs de survivre à l'aventure ?
Ou bien enfin serez-vous sans état d'âme, prêt à laisser mourir froidement le PJ s'il a fait le mauvais choix et/ou le mauvais jet de dés au mauvais moment ?

Pour être honnête, même si je suis capable parfois de tordre légèrement une situation pour laisser une petite chance au joueur, je m'inscris plutôt dans la troisième catégorie. Mais j'ai vu aussi fonctionner les deux autres et j'en reconnais les qualités. Quoi qu'il en soit, ce qui m'intéresse dans la question c'est autant les qualités que les limites des trois approches.

Une anecdote pour finir : une joueuse nouvellement intégrée au groupe, habituée à jouer dans un autre groupe en parallèle, se retrouve en situation solo face à une scène inquiétante dans un village désert (sur Rêve de Dragon). Je lui demande ce qu'elle décide de faire, elle me dit qu'elle rebrousse chemin le plus discrètement possible afin de s'éloigner du village (Précision : la joueuse est plutôt du genre audacieuse d'habitude). Et elle ajoute avec un petit sourire : « Je ne suis pas suicidaire. Si je jouais avec mon autre mj j'y serais allée parce que je sais qu'il ne m'enverra pas à la mort, mais toi je sais que tu es capable de laisser mourir mon perso...»
► Afficher le texte
Merci d'avance de vos réponses, et n'hésitez pas à donner des précisions ou des exemples vécus. :)
Dernière modification par Athanor Nephryte le mer. 13 avr. 2016 18:03, modifié 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Ashram Draconian
Chasseur de Chimères
Messages : 1023
Inscription : mar. 2 sept. 2014 16:17

Re: Faut-il éviter la mort à un personnage ?

Message par Ashram Draconian » mer. 13 avr. 2016 17:12

Alors, je tue rarement mes joueurs, mais c'est arrivé récemment sans le vouloir :afraid:

C'était ma première mort depuis plus de 18 ans :'( mais bon, c'est la faute des joueurs à aller affronter une Baobahn Sith (non pas un sith de Star Wars :saint: ) puis sans se reposer un vifelin, un traqueur sinistre et une liane meurtrière :P
Premier Fidèle de l'Icone du Flood, Khalia :P
Familier Personnel de l'Icone du Flood, Khalia :D
GLOIRE A KHALIA :woohoo: :woohoo: :woohoo:
Avatar de l’utilisateur
pelon
Administrateur du site
Messages : 4592
Inscription : dim. 24 août 2014 15:04
Localisation : Palaiseau 91

Re: Faut-il éviter la mort à un personnage ?

Message par pelon » mer. 13 avr. 2016 17:29

j'ai ajouté le sondage
"lovecraft au d20 ça me parle autant que du coca dans le vin"
myvyrrian a écrit : T'as tort. Tu n'imagines pas à quel point ça met dans l'ambiance...
La Moitié a écrit :cette histoire de taille, moi ça me tarabuste vraiment
Avatar de l’utilisateur
Maximilien
Rédacteur
Messages : 323
Inscription : lun. 1 sept. 2014 11:36

Re: Faut-il éviter la mort à un personnage ?

Message par Maximilien » mer. 13 avr. 2016 17:49

Oh le sujet Polémique par excellence...
Perso, ya un moment que je n'ai plus de joueurs... Mais bon, quand j'en avais, je n'en ai pas tué beaucoup.
Soyons clairs quand tu fais une connerie tu payes...
A Plagues (de la zombi apocalypse médiévale) un des PJs n'a rien trouvé de mieux que de casser la porte du seul abri qu'avait l'équipe pour passer la nuit... Bilan: 3 morts... Les plus courageux, qui ont tenu la horde pendant que les autres se barricadaient... Le débile casseur de porte faisait partie des survivants.
A Oltrée, une joueuse n'a rien trouvé de mieux que d'utiliser la carte de maladresse "tiens un truc que je ne devrais pas lire" au moment où les autres arrêtaient le rituel qui allait détruire la ville... Bilan, la ville rasée, les PJs morts...
Là ok, je tue...

Je déteste tuer sur un jet de dé. En général, je préfère les systèmes pas trop aléatoires, et avec des reserves des joueurs pour infléchir le destin. Les cartes d'Oltrée, les points de destin du Vastemonde (Que les joueurs détestent dépenser tellement ils ont d'autres utilisations, ne serait ce que comme xp pour les montées de niveau..)

J'ai eu une grande réflexion face à l’échec des jets en lisant Tranchons et Traquons par exemple...
Le mec rate son jet d'escalade, il meurt, fin de l'aventure, super... Tu es content d'être venu jouer....
Il y a tellement d'autres choses à faire en partant d'un échec des PJs: donner l'alerte, se retrouver coincé sur la falaise, perdre un équipement précieux... Toutes ces situations créent de l'histoire. La mort lapidaire du PJ ne crée, AMHA, rien...
Le Grumph a un peu une réflexion similaire avec La lune et les 12 Lotus, où tu ne fais que des demis echecs, sauf 1 cas sur 20... Et ce qu'il développe à partir de ces "demis échecs" m'a pas mal apporté...

Enfin tout dépend de ce que tu veux faire quand tu joues. Pulp, gritty, truc où on change de perso 15 fois par scénar, Joueurs qui se lachent ou qui n'ose rien faire de peur de se faire zigouiller... Le réglage entre ces bornes extrêmes dépend du contrat social autour de la table de jeu...
Avatar de l’utilisateur
Argan Argar
Traqueur d'auteurs
Messages : 1360
Inscription : ven. 5 sept. 2014 13:37
Localisation : Auxerre

Re: Faut-il éviter la mort à un personnage ?

Message par Argan Argar » mer. 13 avr. 2016 17:52

Je suis du genre vis ma mie au Kurdistan.
Quand je temps un piège il y a toujours un moyen de l'éviter mais si un joueur y ça quand même alors il en paie le prix.
Pour éviter les suicides involontaires je donne assez d'informations pour que le groupe sache s'il peut s'en sortir ou pas.

Ta question soulève un autre problème :
Les joueurs ont mis 237h à créer leurs persos car le jeu a un système pas simple et un univers riche. La première partie commence et voilà le drame, un pj meurt. Que faire?
Soit je lui dit: voilà c'est fou tu. Tu fait un autre perso pendant que les autres s'amusent. ..
Ou je triche en sa faveur et le sauve inextremis (sans le lui dire si possible).
En général je choisi la deuxième option mais cela n'est valable qu'une fois et uniquement lors des 2-3 premières parties.
J'ai combattu, Nous avons gagné.
http://ajajdr.forumactif.com/

Un joueur ne triche pas, il imagine une situation dans laquelle il ne peut pas perdre.
Avatar de l’utilisateur
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 469
Inscription : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Faut-il éviter la mort à un personnage ?

Message par Athanor Nephryte » mer. 13 avr. 2016 18:35

@pelon Merci pour le tableau de sondage. ;)

@Maximilien Mais non, je suis sûr qu'on peut être en total désaccord et persuadé chacun d'être dans la vérité vraie sans finir par se traiter de bachibouzouk ou piquer des épingles dans des poupées après avoir échangé sur le sujet ! :)

Je suis totalement d'accord quand tu dis qu'il y a moyen d'utiliser les situations extrêmes pour créer du jeu. Maintenant, pour répondre à la question du PJ qui meurt sur un jet d'escalade loupé, j'ai envie de te dire que si le scénario rend la montée obligatoire et qu'il n'y a aucun moyen d'éviter le risque de chute en amont alors c'est qu'il y a un problème avec le scénario lui-même.

Sinon c'est qu'il y avait moyen de passer par une autre route et qu'il a fait le mauvais choix, qu'il y avait peut-être aussi moyen de mieux s'équiper en amont pour escalader la falaise et qu'il ne l'a pas fait, autre mauvais choix.
Et au final, si son perso meurt ça peut aussi permettre au joueur de s'améliorer, en sachant que le prochain coup il sera plus prudent, parce que son perso est moins invincible que ce qu'il croit.
Après, je suis d'accord que c'est une question de contrat autour de la table ainsi que d'ambiance du monde en question (héroïque ou pas).

@Argan Argar
Pour être honnête, il fut un temps, il y a fort longtemps... j'aurais renvoyé le joueur faire un perso pendant que les autres jouaient. J'étais sûrement un peu pervers mais je ne m'en rendais pas compte (si, si croyez mon innocence !) :oups:
Aujourd'hui j'avoue que l'exemple que tu donnes me pousserait plus à fermer les yeux si c'est le début de la partie, et du coup je le lui dis (pendant ou après) histoire qu'il accepte mieux le jour où le perso meurt vraiment, sachant qu'il a eu un «joker». Mais normalement ce genre de situation est rarissime non ?

@Ashram et Maximilien
Une chose m'inquiète... Vous avez vraiment tué des... joueurs ? Mais vous êtes des monstres ! :afraid:
Avatar de l’utilisateur
Maximilien
Rédacteur
Messages : 323
Inscription : lun. 1 sept. 2014 11:36

Re: Faut-il éviter la mort à un personnage ?

Message par Maximilien » mer. 13 avr. 2016 18:43

J'en ai deux dans mon jardin sous le figuier... Chut, ça reste entre nous...

Maintenant je t'avoue que le "il devait mieux s'équiper", ou le "Il fallait pas passer par là" pour l'exemple de l'escalade, me laisse avec des sentiments mitigés.
a) Je suis pas un dieux de l'escalade, je ne sais pas ce que c'est que "bien se préparer" ( à part les sempiternels pitons et piolets... mais après tu n'as plus des PJs tu as des campings cars...) Et c'est pareil sur pleins de domaines... D'où une relative indulgence, parce que pour faire du "Réaliste", ça demande des talents que je n'ai pas...

b) le "Fallait pas passer par là", ben ça me semble bien limiter les joueurs... L'histoire s'écrit à plusieurs et si le gars veut sa scene héroique où il escalade le donjon de nuit à la Jean Marais, je crois que lui dire, fait "moins de 13 sur ton dé 100 ou tu t'écrases" ben ça lui coupe un peu les ailes... Bon si tu leur as dit trois fois que le donjon est lisse et glissant, surtout avec les giboulées glaçées de mars...Après s'ils sont mal-comprenants ils en payent le prix.

Bon je caricature, j'en suis conscient, mais le problème demeure. A quel point tu laisses les PJs écrire aussi l'histoire? Et là c'est un point maxi polémique.. :)
Avatar de l’utilisateur
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 469
Inscription : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Faut-il éviter la mort à un personnage ?

Message par Athanor Nephryte » mer. 13 avr. 2016 19:28

Maximilien a écrit :J'en ai deux dans mon jardin sous le figuier... Chut, ça reste entre nous...
Je me doutais que tu étais encore plus pervers que moi, en fait.
Maximilien a écrit :A quel point tu laisses les PJs écrire aussi l'histoire? Et là c'est un point maxi polémique.. :)
Je confirme, c'est bien un point maxi-polémique. 8-)
Parce que s'il veut sa scène à la Jean Marais quel prix est-il prêt à payer ? Là est la question.
Que nous nous poserons une autre fois ! :mrgreen:
Dernière modification par Athanor Nephryte le mer. 13 avr. 2016 22:17, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Outsider
Rédacteur
Messages : 1730
Inscription : mar. 2 sept. 2014 16:24

Re: Faut-il éviter la mort à un personnage ?

Message par Outsider » mer. 13 avr. 2016 20:29

La différence entre le JdR et le jeu vidéo, c'est qu'il n'y a pas de sauvegarde.
Le taux de mortalité est souvent fonction des règles, du style, de l'époque, du MD.
Quand on joue avec des armes blanches ou à feu, de la magie destructrice, il ne faut pas s'étonner si la mort est au tournant.

Oui, c'est toujours difficile de perdre un PJ quand on a joué plusieurs parties avec, mais c'est ce qui donne le frisson. Les sports extrêmes apportent une surcharge en adrénaline qui est recherchée, la peur fait de même. C'est ce risque de blessure ou de mort qui stimule l'organisme. Descendre une piste noire en ski alpin ou jouer une partie de pétanque n'a pas le même impact sur l'organisme et pourtant les deux sont du sport.
La différence avec un JdR sans risque et un JdR où l'on peut perdre son PJ c'est la même chose que l'exemple sportif ci-dessus.

Si je sais que le MD est cool et que ma survie est garantie, je prendrai tous les risques pour un maximum de profit. Si je sais que le MD est strict et réaliste dans la gestion des actions, je serai beaucoup plus prudent.

Par contre, je trouve stupide et désagréable de mourir sur un simple jet raté si le PJ n'avait aucune autre possibilité d'éviter le jet fatal. Tuer les PJ parce qu'ils ont fait un mauvais choix en connaissance de cause malgré les avertissements discrets du MD, parce qu'ils se montrent stupides ou trop surs d'eux, oui. Tuer bêtement les PJ parce que le MD n'a pas su instiller la méfiance et la prudence, parce que les PJ n'ont pas trouver l'indice ou la solution, non. Toujours bête d'entendre, "le sol se dérobe sous vos pieds et vous tombez dans une cuve d'acide", simplement parce que le voleur n'a pas pensé à rechercher un piège (ou a raté son jet).

Je sanctionne les erreurs des PJ (IRL ils seraient morts). Mais si une mauvaise appréciation de ma part devait mettre les PJ en grande difficulté, alors je dois trouver une solution pour éviter leur perte.

Il est plus facile de gérer le taux de mortalité sur un jeu comme D&D que Trauma. D'un côté, la magie soigne et répare, de l'autre les armes se révèlent extrêmement mortelles. A Trauma, quelque soit l'expérience du personnage, investir une maison sans préparation est une erreur mortelle. A D&D, à partir d'un certain niveau, investir une tanière de gobs peut se révéler une formalité.

La mort d'un PJ permet aussi d'apprendre de matière brutale la notion de différentiation entre le PJ et soi et d'éviter certaines dérives. Désolé si je choque, mais développer un background au point de créer une famille fictive détaillée avec ascendants, fratries et descendants m'interpelle. Sauf pour Pendragon dont c'est une des finalité.

Il peut aussi être utile dans une campagne de tuer un PJ. Ne serais ce que pour l'instant dramatique que cela procure dans une compagne de longue haleine. Comme Sturm dans les dragonlance. En compensation, c'est généralement bien accepté d'autoriser un avantage pour son future PJ (classe de prestige, héritage, pouvoir, etc). Utiliser des PNJ pour cela est aussi possible mais l'effet n'est pas le même.

Si j’apprécie Trauma, c'est cette sensation quand on progresse en terrain hostile, arme en main, de tout miser sur un simple jet de dé (on peut augmenter nettement ses chances en prenant des précautions). Voir le premier, tirer le premier, toucher sa cible le premier, le stress augmente rapidement. Agir ou ne pas agir, la sanction vite sur une erreur d’appréciation.

Cette sensation n'est pas la même quand les combats sont moins réalistes. A coup d'attaques /défenses/dommages, il y a attrition progressive des points de vie. Cela laisse le temps aux autres PJ d'agir et venir en soutien et évite une trop grande mortalité lors des combats.

Pour conclure, tuer les PJ quand cela s'avère nécessaire ou inévitable mais éviter de le faire bêtement et inutilement.
Apprenez à penser par vous même. Si vous ne le faites pas, d'autre le feront pour vous.

MD ADD2, Trauma.
Avatar de l’utilisateur
Maximilien
Rédacteur
Messages : 323
Inscription : lun. 1 sept. 2014 11:36

Re: Faut-il éviter la mort à un personnage ?

Message par Maximilien » mer. 13 avr. 2016 20:34

Outsider a écrit : quand les combats sont moins réalistes. .
Je ne crois pas au réalisme en Jdr, par contre je suis d'accord tout à fait avec a conclusion.
Outsider a écrit : tuer les PJ quand cela s'avère nécessaire ou inévitable mais éviter de le faire bêtement et inutilement.
Répondre

Revenir à « A propos de jeux de rôles »