Inspi BD pour les nuls (et myvyrrian)

Zone de discussions autour des 7 arts. Parlez de cinéma, vidéos, livres, science, littérature, etc...
Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Chasseur de Chimères
Messages : 130
Inscription : mer. 13 mai 2015 20:10

Re: Inspi BD pour les nuls (et myvyrrian)

Message par Lord Foxhole » mer. 30 mars 2016 23:49

megablast2 a écrit :J'ai vue la serie Marvel Zombies mais ça date une peux donc c'est plus le ressentie qui reste que je vais donner. Je sais que j'avais trouvé ça assez rafraichissant au départ avec ces heros qui change du tout au tout et les vieille couverture iconique de marvel revue a la sauce zombie. Mais je trouve que la fin part en sucette avec galactus qui finissait bouffé et les héros qui se mettent a arpenter la galaxie pour croquer tout ce qu'ils trouvent. En gros ça, se lit mais c'est pas inoubliable non plus.
Étant donné leurs pouvoirs - qui les placent bien au-dessus du commun des mortels - je conçois mal que le virus venu d'un autre univers parvienne à transformer tous les super-héros en morts-vivants !
Donc, dès le départ, je trouvais déjà l'idée de base plutôt bancale...
La principale raison qui a poussé Marvel à produire ce truc me semble économique.
Par ailleurs, au vu de certains trucs retrouvés sur le Net, j'avais la nette impression que Marvel jouait la carte de l'auto-parodie... De fait, il y a 20 ou 30 ans, je pense que ce genre de série était proprement inimaginable. Ou alors, cela aurait été une grosse blague produite par une boîte concurrente.
Gary Gygax réveille-toi ! Ils sont devenus fous !
megablast2
Traqueur d'auteurs
Messages : 346
Inscription : dim. 14 sept. 2014 07:21

Re: Inspi BD pour les nuls (et myvyrrian)

Message par megablast2 » jeu. 31 mars 2016 10:55

Apres faut pas y chercher une logique de fou dans cette bd^^. Si c'était aussi simple de croquer galactus, il y a longtemps qu'il y serait passé d'une manière ou d'une autre. C'est clair que Marvel a surfer sur la vague de zombie, mais il na pas été le seul, dc comics a aussi zombifié ces heros. Par contre je l'ai jamais lue. Je sais juste que c'est basé sur une espèce de black lantern et la serie semble être "“Blackest Night” mais c'est tout (merci wikipedia ^^).
Avatar de l’utilisateur
Khalia
Icône du flood
Messages : 1253
Inscription : dim. 24 août 2014 17:24
Localisation : Agen

Re: Inspi BD pour les nuls (et myvyrrian)

Message par Khalia » dim. 8 mai 2016 21:55

Sykes a écrit :Perso, j'adore les "Agents du S.H.I.E.L.D." :)
J'aime beaucoup aussi, même si j'ai décroché un peu en fin de la dernière saison que j'ai vu !
Image
Avatar de l’utilisateur
Sherinford
Rédacteur
Messages : 167
Inscription : lun. 1 juin 2015 13:44

Re: Inspi BD pour les nuls (et myvyrrian)

Message par Sherinford » lun. 9 mai 2016 15:53

megablast2 a écrit :J'ai vue la serie Marvel Zombies mais ça date une peux donc c'est plus le ressentie qui reste que je vais donner. Je sais que j'avais trouvé ça assez rafraichissant au départ avec ces heros qui change du tout au tout et les vieille couverture iconique de marvel revue a la sauce zombie. Mais je trouve que la fin part en sucette avec galactus qui finissait bouffé et les héros qui se mettent a arpenter la galaxie pour croquer tout ce qu'ils trouvent. En gros ça, se lit mais c'est pas inoubliable non plus.
Je l'ai lu récemment. C'est assez mauvais. A part l'intérêt graphique de mettre des zombies dans des costumes de super-héros, ça ne vaut pas grand chose.

Marvel a bien mieux que ça à offrir...

Déjà la série Alias, par exemple, centrée sur Jessica Jones...
ashimbabbar
Chasseur de Chimères
Messages : 52
Inscription : lun. 19 janv. 2015 14:59

Re: Inspi BD pour les nuls (et myvyrrian)

Message par ashimbabbar » jeu. 21 juil. 2016 20:15

Le Tengu Carré de David B. publié par Dargaud en 1997

L’action est au Japon autour de 1870-80 ; et c’est le moment que les démons-bandits la Renarde et le Champignon ont choisi pour lancer un de leurs raids séculaires en compagnie de leur bande de créatures mineures. Si la Renarde ( magicienne ; alterne entre jeune fille ricanante et la même avec tête de renarde ) est fort contente que l’arrivée des étrangers rende bien plus facile le passage des spectres et autres yokaï, et de pouvoir voler les nouveaux produits qu’ils apportent, le Champignon ( combattant ; alterne entre homme grand et maigre avec un grand chapeau et champignon humanoïde sur ce gabarit ) est découragé et pessimiste et trouve les revolvers ( que la Renarde adopte d’enthousiasme ) d’une vulgarité sans nom.

Leur retour a jeté sur leur piste un moine chasseur de démons certes débauché ( « Qu’est-ce que j’y peux s’il y a beaucoup de cas de possessions chez les prostituées ? » ) mais compétent dans sa partie ( il faut voir toutes les peaux de démons qu’il a récoltées pour s’en coudre un manteau rendant invulnérable ). Il peut compter - jusqu’à un certain point – sur l’aide du commissaire Miyabu, cependant celui-ci va se retrouver distrait par les ravages de Parashurama. Ce colosse hirsute armé d’une massue n’a d’autre but que de tuer des samouraï ; ce n’est pas tant que Miyabu désapprouve la disparition manu miltari de ces reliques du passé, mais Parashurama laisse destruction et incendies sur son passage, ce qui fait désordre.

Parashurama lui-même est traqué sans qu’il s’en doute par le jeune samouraï Yoshû, le seul survivant d’un dôjo qu’il a attaqué ; et Yoshû vient de tomber sur le Tengu Carré qui, chassé par son ermite de maître à la suite d’un sortilège intempestif, s’est mis à son service…

Je vous rassure : ça devient plus compliqué ensuite.

Le dessin de David B. est particulier, ça ne fait pas de doute, mais dans cet album-ci je trouve qu’il a vraiment réussi son coup. La dynamique de l'action et des relations entre les personnages est superbement menée, et il y a des passages assez incroyables: comment le Tengu Carré a donné la parole au riz dans le district du mont Hiei, avec conséquences à l’avenant ; ou quand Yoshû, admis dans la bande de la Renarde, lui demande d’effacer son visage en ne laissant qu’une surface lisse…
Son esprit palpite au-dessus de nos têtes et contemple toujours ce rivage.
Mais les hommes ignorent qu'il se trouve ici.
Le pin seul le sait.
Avatar de l’utilisateur
pelon
Administrateur du site
Messages : 4679
Inscription : dim. 24 août 2014 15:04
Localisation : Palaiseau 91

Re: Inspi BD pour les nuls (et myvyrrian)

Message par pelon » sam. 23 juil. 2016 15:09

je ne suis pas fan de David B. mais tu me donnes envie de lire
"lovecraft au d20 ça me parle autant que du coca dans le vin"
myvyrrian a écrit : T'as tort. Tu n'imagines pas à quel point ça met dans l'ambiance...
La Moitié a écrit :cette histoire de taille, moi ça me tarabuste vraiment
ashimbabbar
Chasseur de Chimères
Messages : 52
Inscription : lun. 19 janv. 2015 14:59

Re: Inspi BD pour les nuls (et myvyrrian)

Message par ashimbabbar » lun. 25 juil. 2016 03:25

vu qu'il a été réédité en 2003, ça doit être un peu plus facile que je ne le pensais à trouver d'occasion… ( je viens de le voir sur priceminister à 12,89€ +port, ce qui n'est pas donné mais moins cher que je ne l'avais payé neuf au temps où j'étais jeune et beau )

Également, et rien que pour ramener ma science: un champignon armé d'un katana, David B a trouvé ça dans Hokusaï.
Son esprit palpite au-dessus de nos têtes et contemple toujours ce rivage.
Mais les hommes ignorent qu'il se trouve ici.
Le pin seul le sait.
ashimbabbar
Chasseur de Chimères
Messages : 52
Inscription : lun. 19 janv. 2015 14:59

Re: Inspi BD pour les nuls (et myvyrrian)

Message par ashimbabbar » dim. 25 sept. 2016 14:27

Pour ne pas quitter le Japon, on peut mentionner Ugaki.
Ugaki, de Robert Gigi, est si je ne faulx la 1° BD européenne à se dérouler dans le Japon des Samouraïs.
La série se présente en 2 volumes, Le serment du samouraï et L’escrimeur fou.

Le serment en question est celui qu’Ugaki a prêté de venger son seigneur, en vertu de quoi il ne s’est pas fait seppuku comme tout le monde. Ça n’est pas pour être désagréable, mais je trouve que serment ou pas il s’en occupe vraiment très peu. Mais il y a des scènes de combat cool, que demande le peuple ?
L’histoire se déroule dans les années 1637-39. Ça commence très fort dans le surnaturel, vu que notre héros combat un vampire, se fait exorciser pour survivre à la morsure et reçoit une prophétie, après quoi on passe au monde et aux enjeux les plus concrets. L’histoire publiée dans Tintin mais non reprise dans l’album sert de transition : des villageois victime d’une bande de brigands ont engagé non pas 7, non pas 6 (air connu… ) mais 1 samouraï pour les défendre, et ceux qui l’attendent à un bout du village, voyant venir Ugaki, croient que c’est lui, cependant que le vrai arrive à l’autre bout. Il est plus petit, plus gros et mieux équipé qu’Ugaki, il est également agressif et n’entend pas partager l’argent, notre héros doit le blesser pour se défendre ; c’est naturellement le moment que les brigands choisissent pour passer à l’attaque et Ugaki se retrouve à faire l’essentiel du travail. Encore heureux que l’autre est bon archer et tue celui qui allait sabrer Ugaki dans le dos.
Quelques aventures plus loin et notre héros se retrouve embarqué avec un quarteron de vieux samouraïs chrétiens pour aller se joindre à la révolte de Shimabara. L’un d’entre eux parle de façon émouvante de sa honte d’avoir renié par peur de la mort par torture… c’est là que se trouvent les meilleures scènes de l’album avec la bataille très bien composée où la poignée de samouraïs montés affronte les samouraïs ennemis à pied et équipés de mousquets, ils sont sauvés par l’arrivée d’une brigade des paysans chrétiens révoltés et la sainte trouille qu’ils inspirent, même armés de simples lances de bambou, à leurs adversaires ( quand le chef du détachement ennemi essaye de renvoyer ses hommes au combat, ils lui répliquent tranquillement que c’est déshonorant pour un samouraï de se faire tuer par de tels adversaires… se retrouvant tout seul, il ne lui reste qu’à demander un samouraï pour l’affronter en duel et connaître plutôt une mort honorable qu’une fuite honteuse. Il l’obtient ).

Un naufrage opportun dans une mission lointaine éloigne Ugaki au bon moment pour ne pas être massacré avec le reste.

Ugaki fait la connaissance de L’escrimeur fou Kiôga ( et son jeune fils adoptif ) – un disciple de Miyamoto Musashi qui cherche la perfection dans l’art du combat. Tous deux se retrouvent piégés et forcés d’accepter une mission à haut risque – exfiltrer du Japon un prêtre espagnol – qui va demander autant de ruse que de talent à l’épée… si Ugaki ne se départ pas de son hostilité et de son mépris envers le prêtre, Kiôga, pour qui l’art du sabre est une quête spirituelle, en vient à l’estimer ( le talent du prêtre au pistolet y est pour quelque chose ). Ce n’est pas là la fin des intrigues et des trahisons…
Son esprit palpite au-dessus de nos têtes et contemple toujours ce rivage.
Mais les hommes ignorent qu'il se trouve ici.
Le pin seul le sait.
Avatar de l’utilisateur
Maximilien
Rédacteur
Messages : 323
Inscription : lun. 1 sept. 2014 11:36

Re: Inspi BD pour les nuls (et myvyrrian)

Message par Maximilien » dim. 25 sept. 2016 18:45

Perso j'adore, David B et Ugaki, ça m'a toujours plu. Voir une histoire de saurai dessiné par Gigi, alors que pour moi c'est le dessinateur du Toymaker et d'Agar, ça rajoute à l'exotisme.
Avatar de l’utilisateur
Rag-naroth
Rédacteur
Messages : 191
Inscription : lun. 25 août 2014 18:17
Localisation : sur le forum d'à coté !
Contact :

Re: Inspi BD pour les nuls (et myvyrrian)

Message par Rag-naroth » dim. 25 sept. 2016 23:29

Agar ! ... je ne sais pas ce qu'il fu... à l'époque et je veux pas le savoir mais ça devait être rudement efficace :mrgreen:
Il n'y a pas que D&D dans la vie...
La carte de TREGOR
Du matos pour Bitume
Répondre

Revenir à « Discussions autour du ciné, des livres, des jeux vidéo »