la grande muraille

Zone de discussions autour des 7 arts. Parlez de cinéma, vidéos, livres, science, littérature, etc...
Avatar de l’utilisateur
tatayoyo
Traqueur d'auteurs
Messages : 1275
Inscription : sam. 13 sept. 2014 12:04

la grande muraille

Message par tatayoyo » dim. 15 janv. 2017 20:22

bon encore une fois il faut oublier la 3d.


la "critique qui suit" est juste une critique de roliste.
Pour les critiques des "gens qui savent ce qui est bien" il ne faut pas lire la suite


on a passé un super moment ludique au ciné avec ce film d'héroicfantasy.

les décors, les costumes, la grande muraille, des archers, des monstres: le pied quoi :mrgreen:

pour le reste c'est en dessous
► Afficher le texte
vivement la retraite.
Avatar de l’utilisateur
Maximilien
Rédacteur
Messages : 323
Inscription : lun. 1 sept. 2014 11:36

Re: la grande muraille

Message par Maximilien » lun. 16 janv. 2017 18:50

Pas vu le film, j'hesite...
Mais ta critique me fait mortellement penser à une tirade du film "idiocracy" qui passe d'ailleurs sur arte (regardez le en vo pitié)...
En allant au cinéma, dans un futur peuplé de débiles, le héros qui vient de notre époque se rend compte que le film c'est un cul qui pete et pendant 1h 30...
Ce qui lui inspire la phrase suivante: "Il fut un temps où l'on voulait savoir à qui était le cul, et pourquoi il pétait."
Je crois que ça résume assez bien ton impression...
Avatar de l’utilisateur
Outsider
Rédacteur
Messages : 1756
Inscription : mar. 2 sept. 2014 16:24

Re: la grande muraille

Message par Outsider » mer. 18 janv. 2017 13:03

Merci pour cette critique éclairée.
Apprenez à penser par vous même. Si vous ne le faites pas, d'autre le feront pour vous.

MD ADD2, Trauma.
Avatar de l’utilisateur
Tybalt
Traqueur d'auteurs
Messages : 119
Inscription : dim. 21 sept. 2014 17:35

Re: la grande muraille

Message par Tybalt » mer. 18 janv. 2017 17:51

Hé hé... La rapidité excessive me rappelle quelque chose que j'avais remarqué dans d'autres films d'action-aventure chinois un brin plus anciens (années 2000, je crois). Je ne m'y connais pas assez pour me rappeler exactement lesquels (des aventures inspirées de celles du juge Ti, peut-être ?), mais il se peut que ce soit un trait de style du genre ces dernières années. Ce qui n'excuse rien, et de fait je me souviens d'avoir décroché d'un ou deux films comme ça pendant des diffusions à la télé parce que je trouvais ça fatigant.

Les héros surhumains et la débauche de moyens aussi, ça me rappelle des souvenirs. Dans "La Cité interdite", la Cité interdite du titre s'avère abriter tellement de ninjas et de légions secrètes de l'empereur qu'on se demande bien dans combien de sous-sols il les loge.

Le coup de la reine/du cerveau/du seigneur/de l'ordinateur central qui désactive/détruit tous les autres méchants une fois qu'on l'a dézingué, c'est un grand classique qu'on trouve partout. C'est un bon moyen de terminer une intrigue rapidement sans avoir à consacrer une heure de film et/ou dix ans de temps fictif à expliquer comment les héros parcourent le monde pour achever les uns après les autres les derniers zombis/monstres/robots qui résistent.
C'est le genre de trope qu'on trouve absolument tout le temps dans la série "Doctor Who" par exemple (avec la fameuse inversion de polarité qui est le truc technique par défaut du Docteur pour résoudre un problème). A cette différence que la série ne se prend jamais complètement au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
pelon
Administrateur du site
Messages : 4682
Inscription : dim. 24 août 2014 15:04
Localisation : Palaiseau 91

Re: la grande muraille

Message par pelon » jeu. 19 janv. 2017 13:02

c'est même ce coup utiliser dans le sda
l'anneau est détruit, ses armées qui mettaient une pâtée au gondor s'enfuient
"lovecraft au d20 ça me parle autant que du coca dans le vin"
myvyrrian a écrit : T'as tort. Tu n'imagines pas à quel point ça met dans l'ambiance...
La Moitié a écrit :cette histoire de taille, moi ça me tarabuste vraiment
Répondre

Revenir à « Discussions autour du ciné, des livres, des jeux vidéo »