Cinéma Chef-d'Œuvre ou Navet que choisir ?

Zone de discussions autour des 7 arts. Parlez de cinéma, vidéos, livres, science, littérature, etc...
Avatar de l’utilisateur
Ptithom
Chasseur de Chimères
Messages : 52
Inscription : jeu. 10 nov. 2016 22:45
Contact :

Re: Cinéma Chef-d'Œuvre ou Navet que choisir ?

Message par Ptithom » jeu. 13 avr. 2017 09:31

En film tellement mauvais qu'il vaut presque le coup d'oeil, je suggere La Grande Muraille. C'est vraiment vraiment mauvais, il y a des marees de monstres, des techniques de combat absurdes, et Matt Damon.
Avatar de l’utilisateur
pelon
Administrateur du site
Messages : 4335
Inscription : dim. 24 août 2014 15:04
Localisation : Palaiseau 91

Re: Cinéma Chef-d'Œuvre ou Navet que choisir ?

Message par pelon » jeu. 13 avr. 2017 09:40

je n'avais pas particulièrement envie de le voir, mais je crois que vous m'avez convaincu,
j'attendrai de le trouver gratuit pour me faire une idée.
"lovecraft au d20 ça me parle autant que du coca dans le vin"
myvyrrian a écrit : T'as tort. Tu n'imagines pas à quel point ça met dans l'ambiance...
La Moitié a écrit :cette histoire de taille, moi ça me tarabuste vraiment
Avatar de l’utilisateur
Maximilien
Rédacteur
Messages : 323
Inscription : lun. 1 sept. 2014 11:36

Re: Cinéma Chef-d'Œuvre ou Navet que choisir ?

Message par Maximilien » jeu. 13 avr. 2017 11:38

Ptithom a écrit :En film tellement mauvais qu'il vaut presque le coup d'oeil, je suggere La Grande Muraille. C'est vraiment vraiment mauvais, il y a des marees de monstres, des techniques de combat absurdes, et Matt Damon.
Ben là j'ai pas soupiré toutes les dix minutes. Bon il ne m'en reste pas grand chose mais c'est regardable.
AU moins ils ont créé un truc , mauvais et gnangnan si l'on veut, mais ils n'ont pas complétement bouzillé une oeuvre existante.
Avatar de l’utilisateur
Rag-naroth
Rédacteur
Messages : 184
Inscription : lun. 25 août 2014 18:17
Localisation : sur le forum d'à coté !
Contact :

Re: Cinéma Chef-d'Œuvre ou Navet que choisir ?

Message par Rag-naroth » sam. 22 avr. 2017 14:14

je te trouve très dur avec ce film (Gost in the shell). Perso, j'ai passé un très bon moment. Certe j'y suis allé pour voir un divertissement et pas dans l'optique de vérifier si ça pouvais être mieux que l'anime. Scarlette Johanson porte bien l'armure même si son interprétation est (et reste) trop humaine. Ceci pour la comparaison avec l'anime. pour le reste c'est du grand spectacle dans la lignée des Marvels et autres tentatives du même genre à grand renfort d'effets spéciaux - et je recommande d'ailleurs, Dr Strange dans le style. Alors certe, si pour vous l'oeuvre de Masamune Shirow est au dessus du lot, n'allez pas voir ce film, pour tous les autres, c'est un bon divertissement.
Rmq : il est fort possible que "innocence" qui est inclu dans l'histoire, "pollue" un peu ce titre. Deux films plutôt qu'un aurait été mieux vu, amha.
Il n'y a pas que D&D dans la vie...
La carte de TREGOR
Du matos pour Bitume
ashimbabbar
Chasseur de Chimères
Messages : 39
Inscription : lun. 19 janv. 2015 14:59

Re: Cinéma Chef-d'Œuvre ou Navet que choisir ?

Message par ashimbabbar » sam. 22 avr. 2017 16:43

Immortel (Ad Vitam) de Enki Bilal ( 2004), inspiré par son album le plus célèbre La Foire aux Immortels et sa suite La Femme Piège.

Nous sommes à New York en 2095, une ville à l’architecture très déjantée dans des tons gris, bleu et blanc; une ville sous l’emprise du sénateur obèse Allgood ( je sais… ) qui fricote avec la corporation Eugenics ( expériences peu éthiques et organes artificiels ); une ville où Central Park est à -20° autour de l’Intrusion, un passage dans une dimension autre, et sur laquelle plane un vaisseau spatial en forme de pyramide.

Les dieux égyptiens sont dans ce vaisseau; on n’en verra cependant que trois, Horus, Bast et Anubis. Horus vient d’être condamné pour rébellion à perdre son immortalité dans 7 jours, aussi erre-t-il frénétiquement dans New York à la recherche de son salut… ( Bast et Anubis quant à eux passent le plus clair de leur temps à jouer aux cartes ou au Monopoly… non je ne plaisante pas ! )
Il lui faut deux choses. 1/ Un corps humain qu’il puisse utiliser. Avec la pollution, les organes artificiels d’Eugenics, tout ça, ses hôtes ne survivent pas longtemps à sa présence; heureusement pour lui un accident libère un condamné cryogénisé d’une prison aérienne - rien moins que le rebelle anarchiste Nikopol. Vu qu’il a été congelé il y a 30 ans son corps est utilisable… ( et peu importe qu'une de ses jambes se soit détachée dans son atterrissage de fortune, un dieu est au-dessus de ces contingences - il lui bricole une jambe en acier en faisant fondre par son regard un morceau de rail d'une ligne désaffectée… )
2/ Une femme qu’il puisse féconder. Ça tombe bien, elle vient d’être sauvée par une docteur peu orthodoxe d’une rafle d’Eugenics ( toujours à la recherche de matériel génétique inhabituel, ces Eugenics ). Qu’elle pleure des larmes bleues indélébiles et qu’elle se drogue avec des subtsances bizarres, nous n’en sommes pas à cela près, mais ses organes internes sont fort étranges et elle a divers pouvoirs à sa disposition ( télépathie, décharges d’énergie… un dieu ne demande pas moins ). Ajoutons qu’elle est sous la responsabilité d’un passeur qui fait franchir les univers à ceux qui ne sont pas à leur place…
Allgood affolé par la réapparition de Nikopol va lancer sur lui une succession de tueurs non-humains particulièrement hideux…

L’intrigue de base est aussi bonne qu’une autre même si en 99 minutes on pourrait caser plus de rebondissements. Horus vous fait sentir ce que c'est de n'être qu'un pion utilisé par une entité à ses propres fins, et qui vous témoigne encore une aimable condescendance… ( et essayez de vous déplacer avec une jambe en acier massif quand vous n'êtes pas possédé par un dieu, vous m'en direz des nouvelles ). Le principal reproche que j’aurais à faire concerne Jill aux larmes bleues qui se montre essentiellement passive entre les mains de tout le monde, la docteur qui la teste, Horus qui l’hypnotise et le passeur qui lui fournit ses doses… notre héroïne messieurs-dames.
Il y a également l'opposition très voulue entre la pyramide où les seuls dieux présents jouent à des jeux futiles et la scène où bébé-Horus vole librement.

L’intérêt principal de ce film est la démonstration qu’il fournit de ce qu’on peut faire à la fois de spectaculaire et d’intelligent avec des images de synthèse ( et avec la technologie de 2004); chaque vision de New York demanderait bien une page entière pour la décrire et il y a des dizaines de petits détails qui vous accrochent l’œil ( mon préféré: la mini-IA qui apparaît dans la salle de bain de la chambre d’hôtel et fournit de sa propre initiative ce dont on a besoin, que ce soit du dentifrice ou un petit revolver… ). L’un dans l’autre, un film à voir.
Son esprit palpite au-dessus de nos têtes et contemple toujours ce rivage.
Mais les hommes ignorent qu'il se trouve ici.
Le pin seul le sait.
Avatar de l’utilisateur
pelon
Administrateur du site
Messages : 4335
Inscription : dim. 24 août 2014 15:04
Localisation : Palaiseau 91

Re: Cinéma Chef-d'Œuvre ou Navet que choisir ?

Message par pelon » sam. 22 avr. 2017 18:28

je l'avais vu à sa sortie, ça ne m'avait pas laissé un grand souvenir
"lovecraft au d20 ça me parle autant que du coca dans le vin"
myvyrrian a écrit : T'as tort. Tu n'imagines pas à quel point ça met dans l'ambiance...
La Moitié a écrit :cette histoire de taille, moi ça me tarabuste vraiment
Avatar de l’utilisateur
el Charlot
Chasseur de Chimères
Messages : 19
Inscription : jeu. 20 avr. 2017 14:13
Contact :

Re: Cinéma Chef-d'Œuvre ou Navet que choisir ?

Message par el Charlot » sam. 22 avr. 2017 23:14

Allez, je me lance sur un sujet autre que ma prez ... :)

La foire aux immortels, autant je suis un inconditionnel de la BD (j'ai longtemps été amoureux de l'héroine, ce doit être mon coté vieux punk / gothique), autant le film je l'ai trouvé assez mauvais. Alors j'en attendais peut être trop, vu que j'adore Bilal en BD, et que j'ai vraiment ultra apprécié son film Bunker Palace Hotel, et quand on attend trop, on est souvent déçu. Mais je trouve l'actrice qui joue Jill insipide (même pas mauvaise, juste insipide, Linda Hardy quoi), alors que le personnage, bien que tout en retenu, est ultra charismatique dans son coté grande dépressive (encore mon coté vieux punk / gothique certainement). Ca demandait une actrice de grand talent tout dans le non dit.
Pareil pour l'acteur qui jour Nikopol, jeune premier de film d'action qui ne colle pas à mon gout au personnage de la BD qui a un coté looser qui ne ressort, je trouve, pas dans le film.

Alors oui, décors magnifique, une certaine ambiance et quelques réussite, mais ça ne m'a pas suffit pour ma part. Et le film est loin dans ma mémoire vieillissante, mais je me souvient d'une pieuvre rouge qui m'a fait bondir tellement je l'ai trouvé b i d o n (je reste volontairement loin du spoil).

C'est pas Highlander 3, c'est sûr, mais c'est pas bon.

Pour rester dans l'univers de la BD, je vais citer "le mage acrylique" :
Philippe Druillet a écrit :"c'est mon opinion, et je la partage"

(et j'ajoute perso que cela n'engage bien sûr que moi, on est loin du navet Hollywoodien ;)).
Je sais que je plais pas à tout le monde... Mais quand je vois à qui je plais pas, je m‘demande si ça me dérange vraiment. (Dikkenek)

Mon blog musique (avec des morceaux de compil' dedans) : Valstar Superstar
Avatar de l’utilisateur
pelon
Administrateur du site
Messages : 4335
Inscription : dim. 24 août 2014 15:04
Localisation : Palaiseau 91

Re: Cinéma Chef-d'Œuvre ou Navet que choisir ?

Message par pelon » dim. 23 avr. 2017 10:02

très bien le mage acrylique, et je plussoie pour Bunker Palace Hotel, mais là, il y avait de vrais acteurs (trintignant, bouquet...)
"lovecraft au d20 ça me parle autant que du coca dans le vin"
myvyrrian a écrit : T'as tort. Tu n'imagines pas à quel point ça met dans l'ambiance...
La Moitié a écrit :cette histoire de taille, moi ça me tarabuste vraiment
Avatar de l’utilisateur
el Charlot
Chasseur de Chimères
Messages : 19
Inscription : jeu. 20 avr. 2017 14:13
Contact :

Re: Cinéma Chef-d'Œuvre ou Navet que choisir ?

Message par el Charlot » dim. 23 avr. 2017 12:43

Tu connais le mage acrylique ? On doit être deux alors :) il y a 25 ans je l'avais emmené au salon du livre pour le faire dédicacer, déjà à l'époque Druillet était surpris que quelqu'un connaisse :) Même si il n'a fait que le scénario (la seule fois je crois où il ne dessine pas), je trouve que ça fait partit de ses meilleurs et sa mériterait une belle réédition (pour la petite histoire le responsable du stand ne lui a pas laissé me le dédicacer j'ai du acheter un Lone Sloane sur place, rapiat d'éditeur !).

Pour ne pas faire trop hors sujet, oui effectivement on est pas dans le même registre d'acteurs entre Bunker et Immortel, et j'avoue ne jamais avoir bien en compris, vu qu'il est l'auteur d'origine, pourquoi ce choix bancal ... les studios qui ne finançaient pas sinon ?
Je sais que je plais pas à tout le monde... Mais quand je vois à qui je plais pas, je m‘demande si ça me dérange vraiment. (Dikkenek)

Mon blog musique (avec des morceaux de compil' dedans) : Valstar Superstar
ashimbabbar
Chasseur de Chimères
Messages : 39
Inscription : lun. 19 janv. 2015 14:59

Re: Cinéma Chef-d'Œuvre ou Navet que choisir ?

Message par ashimbabbar » dim. 23 avr. 2017 17:35

On est trois :o : je trouve le mage acrylique inégal, avec un haut niveau d'inventivité graphique - comme je n'aime pas ce que fait Druillet en général c'est plutôt un bon score pour lui.

Et pour revenir dans le sujet, ça n'est pas une pieuvre ( ou alors j'ai manqué les tentacules ), plutôt une espèce de requin marteau.

Pour Nikopol, moi j'avais vu dans son jeu de la tension, de l'énergie contenue… je pense qu'il faut tenir compte des circonstances, il attend le moment d'agir en évaluant la situation…
Son esprit palpite au-dessus de nos têtes et contemple toujours ce rivage.
Mais les hommes ignorent qu'il se trouve ici.
Le pin seul le sait.
Répondre

Revenir à « Discussions autour du ciné, des livres, des jeux vidéo »