Page 4 sur 8

Re: Promouvons le jeux de rôle chez les jeunes

Posté : dim. 24 avr. 2016 11:14
par Yahorlino
Question échec scolaire, j'ai pu observer (et aussi expérimenter personnellement) les problèmes que peuvent causer les jeux de rôles. Cette activité est très enrichissante mais aussi très prenante (surtout à l'âge du collège où les responsabilités commencent à pointer le bout de leurs nez).
Ce serait mieux de réserver le mercredi après-midi pour faire du jeu de rôle une bonne fois par semaine que de jouer tous les jours entre midi et deux, par exemple.
Le jeu de rôles est une échappatoire à la réalité quotidienne. Les collégiens (et aussi les lycéens) préfèrent souvent fuir la réalité plutôt que de se trouver confrontés à l'idée de devenir adulte avec tout ce que cela peut signifier. Le jeu de rôles est, à mon avis, ce qu'il y a de plus efficace pour cela. Mais, a contrario, s'il est bien utilisé, le jeu de rôles peut aussi être un instrument prodigieux pour accompagner les ados dans leur vie quotidienne en profonde et continuelle mutation.

Re: Promouvons le jeux de rôle chez les jeunes

Posté : dim. 24 avr. 2016 17:02
par Athanor Nephryte
Remarque tout à fait judicieuse, mais je ne suis pas sûr, concernant l'échec scolaire, que le lien de cause à effet (dont je ne nie pas pour autant qu'il existe) soit systématique chez tous les élèves. J'ai personnellement négocié sans trop de mal la pratique du jeu et la réussite de mon année de terminale, année où j'ai découvert le jeu. Et je ne suis pas non plus un cas isolé.
Cela étant dit, la vigilance, sur le plan scolaire, est probablement plus de mise avec des élèves dont les résultats sont fragiles qu'avec des élèves ayant déjà un bon voire un très bon niveau scolaire.

Sur la question de la régularité, quand j'évoquais le créneau 12h-14h cela n'impliquait pas qu'il soit systématique. Pourquoi pas un ou deux jours seulement par exemple ? Le prof d'histoire dont je parlais plus haut ouvrait son club Magic seulement un jour par semaine, à la mi-journée.
Et je crois que l'idée de l'initiation au collège c'est aussi celle d'ouvrir une porte vers un loisir qui pourra se pratiquer en dehors du collège, le mercredi ou le samedi après-midi par exemple. N'est-ce pas l'objectif de toute initiation ?

Enfin, je ne te cache pas que, derrière le jeu ou parallèlement à lui, je vois aussi un intérêt pour l'accès à la pratique de la lecture. Lecture de nouvelles ou de romans. Et nous sommes là tout à fait dans une perspective validée et encouragée par le collège et le lycée.

Re: Promouvons le jeux de rôle chez les jeunes

Posté : dim. 24 avr. 2016 17:31
par Glorfindel
D'not' temps, la pratique du jeu de rôle se doublait en plus de celle de l'anglais ... C'est ADD qui m'a vraiment fait apprendre et pratiquer la langue de Shakespeare et de Lincoln.
Bon d'accord, j'avais du mal à réutiliser le vocabulaire dans les thèmes.

Pas le choix dans les seventies ! Mais à l'époque les profs d'anglais n'étaient pas des plus collaboratifs pour nous aider à traduire certains points ... Que de disputes autour de la table autour d'un contresens.

Re: Promouvons le jeux de rôle chez les jeunes

Posté : dim. 24 avr. 2016 17:56
par Athanor Nephryte
Glorfindel a écrit :D'not' temps, la pratique du jeu de rôle se doublait en plus de celle de l'anglais ... C'est ADD qui m'a vraiment fait apprendre et pratiquer la langue de Shakespeare et de Lincoln.
Ah ça c'est vrai ça ! comme dirait la mère Denis !

Quoi que parfois c'était plus la langue de Gygax que celle de Shakespeare. Ma prof d'anglais, pourtant agrégée, n'a jamais réussi à me donner une traduction définitive du mot « dweomer » que j'avais rencontré dans l'Unearthead Arcana !

Re: Promouvons le jeux de rôle chez les jeunes

Posté : dim. 24 avr. 2016 19:52
par Yahorlino
C'est tout à fait ce que j'entends quand je dis que le Jeu de Rôles est enrichissant. J'ai plusieurs potes qui doivent une fière chandelle aux jeux de rôles, notamment en tant que Meneur de Jeu. Surtout pour l'expression orale, l'ouverture aux autres et l'envie de lire.
J'ai même revu un ancien pote qui a été, je pèse mes mots, "sauvé" par le Jeu de Rôles (c'est lui-même qui le dit). Il est arrivé un jour dans notre club, il ne disait rien (persuadé de ne dire que des imbécilités), ne prenait aucune initiative (persuadé qu'on allait se moquer de lui), faisait trois fautes (en moyenne) à chaque mot qu'il écrivait, ne lisait pas (persuadé qu'il était trop bête pour lire)... bref, une catastrophe, un puits d'ignorance !
En quelques années, il avait comblé tout son retard et nous faisait jouer à Starwars avec beaucoup de talent.
Cela dit, ça ne saute pas aux yeux des jeunes, au premier abord. Il faut, à mon avis, un meneur de jeu plus âgé (un prof, un surveillant...) qui puisse cadrer l'activité (je suis désolé, je ne pas me départir de ma casquette d'éducateur spécialisé).

Re: Promouvons le jeux de rôle chez les jeunes

Posté : dim. 24 avr. 2016 20:01
par Athanor Nephryte
Yahorlino a écrit :Cela dit, ça ne saute pas aux yeux des jeunes, au premier abord. Il faut, à mon avis, un meneur de jeu plus âgé (un prof, un surveillant...) qui puisse cadrer l'activité.
Pour moi la présence de l'adulte allait de soi. En tout cas dans le cadre d'une initiation. Même dans les parties de cartes que je citais, le prof d'histoire était présent.

Re: Promouvons le jeux de rôle chez les jeunes

Posté : dim. 24 avr. 2016 22:52
par Glorfindel
Un des prof d'histoire de mon fils, au collège, avait ausssi un club, mais pas de JDR.

Il les faisait jouer à Dominion, et à Diplomacy ...

Re: Promouvons le jeux de rôle chez les jeunes

Posté : dim. 24 avr. 2016 23:51
par Argan Argar
Au lycée j’étais à l'internat et lors d'un conseil de classe la cpe m'a reproché de trop faire jouer mes camarades au détriment de leurs études. Le jeu ou les devoir m'a dit la dame....On a choisi le jeu. Et eu notre bac.

Re: Promouvons le jeux de rôle chez les jeunes

Posté : mer. 27 avr. 2016 16:03
par Glorfindel
well done !

Re: Promouvons le jeux de rôle chez les jeunes

Posté : jeu. 5 mai 2016 22:55
par La Moitié
L'an prochain, j'ai promis à mon fils de tenir un club (il est inscrit dans le collège où je travaille). Je vous tiendrai au courant de mes déboires et des mes petits bonheurs ;)