Page 11 sur 11

Re: Gare aux questions

Publié : sam. 7 avr. 2018 14:58
par pelon
hubert a écrit :
sam. 24 mars 2018 22:21
Slt, je me permets de faire un doublon pour une nouvelle question.
J'aimerais bien utiliser ce petit supplément afin d'étoffer la panoplie des armes disponibles en jeu :
http://legrumph.org/SP/AidesJeuLG/RDD-Les_armes.pdf

Malheureusement, il y à deux-trois éléments que je ne saisis pas :(

-Dans les descriptions des dégâts des armes (+Dom) parfois on peut lire par exemple A+2 et pour d'autres armes B+3 ; Quelqu'un à une idée de à quoi correspondent ces A et B ?
-De même pour les armes à distance, je comprends bien ce que signifie la colonne "distance max", mais je vois pas à quoi peut correspondre la colonne "M. distance" et même plus précisément, ce que signifie ce "M.distance" ; Modificateur peut-être ? Mais cela me paraît manquer de sen, ou alors il y a quelque chose que je ne saisie pas...

Merci d'avance :)
Je crois que Legrumph a légèrement modifié les règles de RdD, ton incompréhension vient peut-être de là.

Re: Gare aux questions

Publié : mar. 5 juin 2018 23:04
par hubert
Salutation les rêveurs !
Je reviens vers vous avec un nouveau questionnement :D

Mes PJ sont très friands de littérature, alors à 2-3 occasions, ils ont pu récupérer des grimoires mais je compte bientôt les faire arriver dans une grande cité ou ils pourront trouver une bibliothèque / librairie et là je me retrouve face à une question à laquelle je n'arrive pas à trouver de réponse:
Comment fixez-vous les prix des livres / grimoires / parchemins que les PJ achètent ?

Je serais bien parti sur un système assez générique ou le prix serait fixé par un calcul dépendant du nombre de points de tâches, de la difficulté et du nombre d'xp gagné, mais n'étant pas très bon en la matière, je n'ai rien trouvé de probant :goutte:

Merci d'avance :)

Re: Gare aux questions

Publié : mer. 6 juin 2018 01:20
par Athanor Nephryte
Tu peux régler le problème en mettant une bibliothèque dans laquelle ils empruntent, sans acheter...

Re: Gare aux questions

Publié : mer. 6 juin 2018 11:13
par Papayouki
Je crois qu'un chapitre de "du voyage et des voyageurs" fait mention des bibliothèques dans les grandes villes, mais je ne me souviens pas d'une quelconque règle pour fixer le prix des livres.
Amha, les bibliothèques se doivent d'être rares et l'accès aux livres restreint. Plutôt que de laisser les voaygeurs libres de passer la moitié de leur temps dans cette ville à lire des livres et cumuler des points de competences en délaissant le scénario, je vois plutôt l'accès à la bilbiothèque ou un livre comme une récompense en fin de scenario. Ou si le scenario se déroule dans la bibliothèque, ses rebondissements devront littéralement empêcher et interrompre les lectures.

Re: Gare aux questions

Publié : mer. 6 juin 2018 15:07
par Yahorlino
:blink: Un grimoire ne se vent pas !...
Il se mérite, il peut s'échanger, il peut être donner en remerciement d'un service rendu... Bref !...
Dans Rêve de Dragon, un livre ne s'acquiert pas avec de l'argent !... ;)

Cela dit, ce n'est que ma façon de voir les choses !...
Quand un personnage regarde un livre et dit "Combien ?...", le visage de son interlocuteur se décompose, ses yeux se révulsent, la rougeur envahit son visage, les lèvres forment un rictus abominable découvrant des dents prêtes à mordre et un filet de bave gluante...
Généralement, le temps de la description suffit pour que le personnage détale et entende au loin des hurlements inhumains de plus en plus lointains au fur et à mesure qu'il s'éloigne... (Bob d'accord, j'exagère un tout petit peu).
:D ;)

Re: Gare aux questions

Publié : mer. 6 juin 2018 18:26
par Glorfindel
Je dois avoir mis quelque part sur le forum un lien vers ma dropbox avec un fichier excel pour créer rapidement une biblio et les principaux livres.

Par contre, j'ai rien prévu pour le prix.

IL doit y avoir dans C&S le salaire d'un copiste, et le temps nécessaire à l'écriture d'un grimoire plus ou moins épais.
Du coup, il doit être facile de faire le parallèle avec la monnaie de votre univers.

En tant que MJ, les biblio ne sont pas si rares que cela, mais souvent mal achalandées en la matière dont on besoin les joueurs et leurs persos.
On peut pas emprunter, il faut consulter sur place, en prenant des notes.
Pour avoir le bouquin, il faut le trouver chez un revendeur de vieux livres (si ! si, il y a des héritiers qui n'en ont rien à faire du traité sur l'art d'élever les mouches à m*** sur des cadavres de vaches sacrées, et donc le bradent à vil prix au bouquiniste, afin de faire de la place et y ranger les flacons d'alcool) ou alors payer un copiste si le propriétaire accepte de la laisser copier.
Les moines pratiquaient souvent ainsi, en envoyant un copiste dans une autre abbaye pour faire une copie des livres manquant à la collection de l'abbaye.

Les seuls livres introuvables sont les livres de sorts explicites, donc directement utilisables. Ceux-là, il faut les prendre sur le cadavre encore chaud du mago qui le possède, et ensuite être capable de le déchiffrer !

Re: Gare aux questions

Publié : mer. 6 juin 2018 21:48
par Yahorlino
Glorfindel a écrit :
mer. 6 juin 2018 18:26
Les seuls livres introuvables sont les livres de sorts explicites, donc directement utilisables. Ceux-là, il faut les prendre sur le cadavre encore chaud du mago qui le possède, et ensuite être capable de le déchiffrer !
Du coup, comme le mago, avant de se faire dégommer, il t'a envoyé sa batterie de sorts sur la tronche, tu as une connaissance viscérale de chaque sortilège avant d'en avoir la connaissance cérébrale. C'est plus complet comme apprentissage. :D ;) :lol:

Re: Gare aux questions

Publié : jeu. 7 juin 2018 13:20
par Outsider
Yahorlino a écrit :
mer. 6 juin 2018 21:48
tu as une connaissance viscérale de chaque sortilège avant d'en avoir la connaissance cérébrale.
J'aime bien ce concept. :D

Re: Gare aux questions

Publié : sam. 9 juin 2018 10:44
par Yrion Celak
En tant que gardien des rêves, je n'utilise pas de prix fixes ou de calcul de prix pour les livres. Il y a tellement de paramètres qui peuvent entrer en ligne de compte (matériau du support, qualité de travail de recopie, rareté du l'ouvrage, ouvrage plus ou moins ancien,...) qu'il est possible d'utiliser n'importe quel prix pour un livre.

J'utilise plutôt les principes suivants pour définir le prix d'un livre.

1er critère - Le livre est-il indispensable aux voyageurs ?
Est-il nécessaire dans le cadre du scénario en cours ? Permet-il à certains voyageurs de progresser dans une compétence cruciale ? Ou n'est-il qu'un caprice des voyageurs, une occasion de dépenser leur argent ? Ou un voyageur veut-il progresser dans une compétence plus vite que ce qu'il pourrait obtenir grâce au stress et autres sources de points d'expérience ?
Donc, plus le livre est indispensable, moins il est cher. Et inversement, plus il représente un achat futile, plus il est cher.

2e critère - Les voyageurs sont-ils riches ?
Si les voyageurs sont riches, ils peuvent (doivent) se permettre de payer un prix élevé. Par contre s'ils ne roulent pas sur l'or, le prix du livre doit le mettre à la portée de leurs bourses. Dans un cas extrême, il peut être nécessaire que les voyageurs se cotisent pour pouvoir se payer l'ouvrage.

En résumé, j'estime dans quelles mesures les voyageurs "ont le droit" de posséder le livre pour définir son prix ("prix à la tête du client"), sachant qu'il existe de nombreux justificatifs pour expliquer un prix élevé (si nécessaire, la reliure peut être faite de matériaux précieux) ou un prix dérisoire (le vendeur a besoin d'argent, veut s'en débarrasser, est un mécène,...).

Dernière remarque : ne pas oublier qu'un livre est un objet encombrant ; j'estime que l'on peut considérer un poids minimum d'un ou deux kg (0,5 à 1 enc) (le livre de poche n'a pas encore été inventé). Et donc, transporter plusieurs livres commence à rendre le sac-à-dos très pesant.

Re: Gare aux questions

Publié : lun. 11 juin 2018 01:39
par ashimbabbar
Yrion Celak a écrit :
sam. 9 juin 2018 10:44
Dernière remarque : ne pas oublier qu'un livre est un objet encombrant ; j'estime que l'on peut considérer un poids minimum d'un ou deux kg (0,5 à 1 enc) (le livre de poche n'a pas encore été inventé). Et donc, transporter plusieurs livres commence à rendre le sac-à-dos très pesant.
grosse reliure de bois pesante ( souvent renforcée de clous et de ferrures ) et également grandes dimensions, le livre est encombrant. À moins de voyager avec un chariot comme toute bonne troupe de baladins qui se respecte, on ne doit pas pouvoir en transporter plus de 2 par personne sur son dos.

ceci dit il doit être possible de le "désosser" i.e. d'arracher les pages intéressantes et de laisser le reste derrière. Incidemment le personnel des bibliothèques doit être sur le qui-vive pour ce genre de plaisanterie…
( tant que nous y sommes, je pense qu'en général il doit y être interdit d'y copier tout ou partie du livre soi-même, mais qu'il faut payer un copiste autorisé, avec une longue liste d'attente… )