Gare aux questions

Venez poser vos questions et faire vos remarques sur le jeu.
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 641
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » mer. 24 juil. 2019 02:07

En pleine relecture des règles de la dernière réédition, quelques questions surgissent.

Question 1

Faut-il additionner ou multiplier les "points de rêve supplémentaires" que l'on confère à un antidote utilisant une herbe de soin* pour guérir des blessures en plus du poison ?
(*antidote universel)


"Enchantement des antidotes (p.109)
L'enchantement des antidotes est analogue en tous points à celui des remèdes, de même que le nombre de points de guérison demandé (malignité x3). Si une herbe de soin est utilisée en guise d'antidote, des points de rêve supplémentaires peuvent être conférés à la potion, au coût usuel, pour guérir également des blessures, voire récupérer des points de vie."

Normalement, en prenant exemple sur l'enchantement des remèdes (cf p.106), ces points doivent être additionnés au pouvoir de l'antidote.
(p.106 Enchantement des remèdes : "Les points de rêve conférés par l'enchantement ne multiplient pas l'efficacité du remède, ils ne font que s'y additionner.")

Mais, dans le cas de guérison de blessures, les points de rêve multiplient le bonus de l'herbe. (cf p.102)
Or, on ne peut pas additionner et multiplier à la fois.

Ma conclusion (temporaire) :
Je pense qu'il faut bien multiplier les points de rêve par le bonus de l'herbe et considérer qu'il s'agit d'une potion de guérison classique. L'efficacité d'un antidote universel ne peut donc pas être augmentée par la magie en tant qu'antidote. Mais une fois enchanté, cela en fait tout de même, à la fois, un antidote et une potion de guérison.
Arrivez-vous à la même conclusion que moi ?
Modifié en dernier par Athanor Nephryte le sam. 27 juil. 2019 01:49, modifié 1 fois.
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Papayouki
Traqueur d'auteurs
Messages : 237
Enregistré le : lun. 22 janv. 2018 11:09

Re: Gare aux questions

Message par Papayouki » jeu. 25 juil. 2019 14:33

C'est vrai que, dans Oniros, c'est plus clair (pages 79 et 129).
"Les points de vies ne lui sont pas non plus rendus, il faut une autre potion pour cela."
Donc une potion va être une antidote ou une potion de soins, pas les 2 à la fois. Mais comment decider qui a la priorité, le poison ou les blessures ?
Je dirais le poison d'abord. vu qu'il est écrit : "il faudra une autre potion pour cela), sauf si, bien sûr la potion utilisée n'a pas été enchantée avec suffisément de points de rêve pour être un antidote universel, dans ce cas elle agira seulement comme une potion de soin, meme si elle est la première ingérée.
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 641
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » jeu. 25 juil. 2019 17:34

La règle est assez claire sur la question de la priorité, ça n'est pas ça qui me gêne :
"On aura toujours dans l'ordre : empoisonnement, blessures, points de vie" (p.109)
Mon interrogation porte vraiment sur le calcul des points.

Exemple :
Supposons une décoction de suppure que je veux utiliser pour guérir quelqu'un d'une morsure de chrasme (malignité 3, points de vie -1). Je décide de l'enchanter pour en faire un antidote magique (en imaginant que ce soit possible). Dans ce cas j'applique la même règle que pour les remèdes (malignité x3).
La malignité de ce venin est de 3, l'antidote magique doit donc avoir un pouvoir de 9 points de guérison (3x3=9) pour être efficace contre l'empoisonnement. L'efficacité de la suppure comme antidote étant de 0, j'ajoute 9 points de rêve (addition) et j'obtiens mon antidote magique.

Supposons maintenant que je veuille guérir aussi la blessure légère (2 points de guérison) et le point de vie perdu par la victime (2 points de guérison). La règle (contrairement à Oniros) me permet de faire ça avec la même potion : "... des points de rêve supplémentaires peuvent être conférés à la potion pour guérir également des blessures, voire récupérer des points de vie..."

A ce moment-là, comment calculer ?
9 points + 4 points que j'additionne encore = 13 points de rêve utilisés
ou bien
9 points + 2 points que je multiplie au pouvoir de guérison de la suppure (2x2=4) = 11 points de rêve utilisés
__________________________________________________________________________________________________

Si c'est la 2ème solution qui s'applique (points additionnels pour le venin et points multipliés pour les blessures), alors que faire d'une potion déjà enchantée comme potion de guérison ?

Exemple :
Supposons une décoction d'ortigal déjà enchantée à 3 points de rêve, avec un pouvoir de 12 points de guérison (4x3) pour soigner une blessure.
Si je l'utilise comme antidote, aura-t-elle seulement un pouvoir de +1 contre le poison ?
Ou bien de +4 (+1 ortigal + 3 points de rêve = +4) ?

Conclusion :
Tout tient, je pense, dans la formule "au coût usuel" dans la phrase "des points de rêve supplémentaires peuvent être conférés à la potion, au coût usuel, pour guérir également des blessures"
Quel est ce coût précisément ?
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Papayouki
Traqueur d'auteurs
Messages : 237
Enregistré le : lun. 22 janv. 2018 11:09

Re: Gare aux questions

Message par Papayouki » jeu. 25 juil. 2019 17:56

9 points + 2 points que je multiplie au pouvoir de guérison de la suppure (2x2=4) = 11 points de rêve utilizes

et le coût, c'est de 1 pour 1. 1 point de rêve dépensé -> 1 point de rêve enchanté.
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 641
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » jeu. 25 juil. 2019 18:11

Papayouki a écrit :
jeu. 25 juil. 2019 17:56
9 points + 2 points que je multiplie au pouvoir de guérison de la suppure (2x2=4) = 11 points de rêve utilizes
Ok pour ça.
Papayouki a écrit :
jeu. 25 juil. 2019 17:56
et le coût, c'est de 1 pour 1. 1 point de rêve dépensé -> 1 point de rêve enchanté.
Là j'arrive moins bien à suivre la cohérence par rapport à la réponse précédente. si c'est 1 pour 1 ça donne une simple addition, alors qu'au-dessus tu valides la multiplication.
Désolé, ce n'est pas pour être casse-pied, mais j'essaie vraiment de comprendre.
Tu pourrais me donner un exemple détaillé stp ?
Athanor Nephryte a écrit :Exemple :
Supposons une décoction d'ortigal déjà enchantée à 3 points de rêve, avec un pouvoir de 12 points de guérison (4x3) pour soigner une blessure.
Si je l'utilise comme antidote, aura-t-elle seulement un pouvoir de +1 contre le poison ?
Ou bien de +4 (+1 ortigal + 3 points de rêve = +4) ?
Et pour cet exemple, quelle serait ta réponse ?
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Papayouki
Traqueur d'auteurs
Messages : 237
Enregistré le : lun. 22 janv. 2018 11:09

Re: Gare aux questions

Message par Papayouki » ven. 26 juil. 2019 14:39

euh ... plus j'y réfléchis, plus je suis paumé.
En fait, j'avais commencé un développement pour t'expliquer et en le relisant je m'aperçois que ça colle pas du tout. :'(
Avatar du membre
Yahorlino
Rédacteur
Messages : 1763
Enregistré le : dim. 13 mars 2016 20:47
Localisation : Chazey Bons (01)
Contact :

Re: Gare aux questions

Message par Yahorlino » ven. 26 juil. 2019 16:04

Salutations Messires !...
Je me permets de vous donner mon avis sur la question.
Athanor Nephryte a écrit :
jeu. 25 juil. 2019 17:34
Exemple :
Supposons une décoction de suppure que je veux utiliser pour guérir quelqu'un d'une morsure de chrasme (malignité 3, points de vie -1). Je décide de l'enchanter pour en faire un antidote magique (en imaginant que ce soit possible). Dans ce cas j'applique la même règle que pour les remèdes (malignité x3).
La malignité de ce venin est de 3, l'antidote magique doit donc avoir un pouvoir de 9 points de guérison (3x3=9) pour être efficace contre l'empoisonnement. L'efficacité de la suppure comme antidote étant de 0, j'ajoute 9 points de rêve (addition) et j'obtiens mon antidote magique.

Supposons maintenant que je veuille guérir aussi la blessure légère (2 points de guérison) et le point de vie perdu par la victime (2 points de guérison).

A ce moment-là, comment calculer ?
9 points + 4 points que j'additionne encore = 13 points de rêve utilisés
ou bien
9 points + 2 points que je multiplie au pouvoir de guérison de la suppure (2x2=4) = 11 points de rêve utilisés
Pour une décoction de suppure (10 brins) enchantée, il te faudra 9 points de rêve pour le poison (bonus suppure = 0) + 1 point pour la blessure (bonus suppure = +2) + 1 point pour le Point de Vie (bonus suppure = +2) pour un total de 11 points de rêve utilisés.
Athanor Nephryte a écrit :
jeu. 25 juil. 2019 17:34
Si c'est la 2ème solution qui s'applique (points additionnels pour le venin et points multipliés pour les blessures), alors que faire d'une potion déjà enchantée comme potion de guérison ?

Exemple :
Supposons une décoction d'ortigal déjà enchantée à 3 points de rêve, avec un pouvoir de 12 points de guérison (4x3) pour soigner une blessure.
Si je l'utilise comme antidote, aura-t-elle seulement un pouvoir de +1 contre le poison ?
Ou bien de +4 (+1 ortigal + 3 points de rêve = +4) ?
La décoction d'ortigal (8 brins) enchantée à 3 points de rêve pourra soigner jusqu'à 4 points d'empoisonnement (+1 ortigal + 3 points de rêve = +4). Autrement dit, elle pourra combattre un poison de malignité = 1 (et c'est tout). Il restera 1 point (insuffisant pour soigner quoi que ce soit). En l'absence d'empoisonnement, la décoction enchantée pourra soigner jusqu'à 12 points de blessure/points de vie.
Avatar du membre
Yrion Celak
Chasseur de Chimères
Messages : 367
Enregistré le : dim. 21 juin 2015 07:39
Contact :

Re: Gare aux questions

Message par Yrion Celak » ven. 26 juil. 2019 22:18

Je confirme l'excellente démonstration de Yahorlino.

Et je me permets simplement d'ajouter une façon de réaliser le calcul à rebours (ce qui permet de vérifier si une potion déjà enchantée est suffisante pour soigner un empoisonnement, puis des blessures et points de vie perdus).

Une décoction d'herbe de soin (avec le bon nombre de brins) est enchantée.
efficacité de l'herbe en tant qu'antidote : e
bonus de soin de l'herbe : b
nombre de points de rêve de l'enchantement : r1
points de guérison de l'antidote enchanté : e + r1

L'empoisonnement à soigner a une malignité m (points de guérison nécessaires 3 x m)

Si l'enchantement est supérieur à ce qui est nécessaire pour le poison, les points de rêve r2 restants (ceux qui n'ont pas été « consommés » par la guérison du poison) se calculent ainsi : r2 = (e + r1) - 3 x m.

Et l'enchantement restant donne les points de guérison suivants en vue d'un soin destiné aux blessures, puis aux points de vie : b x r2

Ce qui me permet de retomber sur le résultat indiqué par Yahorlino pour la suppure :
e = 0
b = +2
r1 = 11
m = 3

r2 = (0 + 11) - 3 x 3 = 2
points de guérison restants : 4 (= 2 x 2), qui suffisent pour une blessure légère et 1 point de vie manquant.
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 641
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » ven. 26 juil. 2019 23:55

Papayouki a écrit :
ven. 26 juil. 2019 14:39
euh ... plus j'y réfléchis, plus je suis paumé.
En fait, j'avais commencé un développement pour t'expliquer et en le relisant je m'aperçois que ça colle pas du tout. :'(
Je compatis... Mais merci pour tes efforts. ;)
Yahorlino a écrit :
ven. 26 juil. 2019 16:04
Salutations Messires !...
Je me permets de vous donner mon avis sur la question.
Permettez-vous, beau sire... :D
Yahorlino a écrit :
ven. 26 juil. 2019 16:04
Athanor Nephryte a écrit :
jeu. 25 juil. 2019 17:34
Exemple :
Supposons une décoction de suppure que je veux utiliser pour guérir quelqu'un d'une morsure de chrasme (malignité 3, points de vie -1). Je décide de l'enchanter pour en faire un antidote magique (en imaginant que ce soit possible). Dans ce cas j'applique la même règle que pour les remèdes (malignité x3).
La malignité de ce venin est de 3, l'antidote magique doit donc avoir un pouvoir de 9 points de guérison (3x3=9) pour être efficace contre l'empoisonnement. L'efficacité de la suppure comme antidote étant de 0, j'ajoute 9 points de rêve (addition) et j'obtiens mon antidote magique.

Supposons maintenant que je veuille guérir aussi la blessure légère (2 points de guérison) et le point de vie perdu par la victime (2 points de guérison).

A ce moment-là, comment calculer ?
9 points + 4 points que j'additionne encore = 13 points de rêve utilisés
ou bien
9 points + 2 points que je multiplie au pouvoir de guérison de la suppure (2x2=4) = 11 points de rêve utilisés
Pour une décoction de suppure (10 brins) enchantée, il te faudra 9 points de rêve pour le poison (bonus suppure = 0) + 1 point pour la blessure (bonus suppure = +2) + 1 point pour le Point de Vie (bonus suppure = +2) pour un total de 11 points de rêve utilisés.
Ok, tu valides donc le fait que, pour une même potion, il puisse y avoir certains points additionnés (+9r) ET certains points multipliés ((1r x bonus de +2) + (1r x bonus de +2))
Yahorlino a écrit :
ven. 26 juil. 2019 16:04
Athanor Nephryte a écrit :
jeu. 25 juil. 2019 17:34
Si c'est la 2ème solution qui s'applique (points additionnels pour le venin et points multipliés pour les blessures), alors que faire d'une potion déjà enchantée comme potion de guérison ?

Exemple :
Supposons une décoction d'ortigal déjà enchantée à 3 points de rêve, avec un pouvoir de 12 points de guérison (4x3) pour soigner une blessure.
Si je l'utilise comme antidote, aura-t-elle seulement un pouvoir de +1 contre le poison ?
Ou bien de +4 (+1 ortigal + 3 points de rêve = +4) ?
La décoction d'ortigal (8 brins) enchantée à 3 points de rêve pourra soigner jusqu'à 4 points d'empoisonnement (+1 ortigal + 3 points de rêve = +4). Autrement dit, elle pourra combattre un poison de malignité = 1 (et c'est tout). Il restera 1 point (insuffisant pour soigner quoi que ce soit). En l'absence d'empoisonnement, la décoction enchantée pourra soigner jusqu'à 12 points de blessure/points de vie.
Ok, ici tu valides donc le fait que des points qui sont multipliés à la création de la potion, pour donner une potion de soins (blessures et PV), puissent devenir des points additionnés si l'on se sert de la même potion pour lutter contre le poison.

Ma conclusion : Une potion enchantée dispose donc d'un capital de points de rêve qui sera soit multiplié au bonus médicinal de l'herbe pour les blessures et PV, soit additionné, en totalité ou en partie, au bonus de cette herbe en tant qu'antidote universel.
Ca me va, j'arrive à suivre cette logique.

Et effectivement r2 = (e + r1) - 3 x m
Ce qui, paradoxalement, fait qu'une potion de soins enchantée avec de la fausse suppure et beaucoup de points de rêve sera plus utile contre un empoisonnement qu'une potion de soins de même efficacité enchantée avec du Tanemiel doré ! Comme quoi...
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Yahorlino
Rédacteur
Messages : 1763
Enregistré le : dim. 13 mars 2016 20:47
Localisation : Chazey Bons (01)
Contact :

Re: Gare aux questions

Message par Yahorlino » sam. 27 juil. 2019 17:13

Athanor Nephryte a écrit :
ven. 26 juil. 2019 23:55
Ce qui, paradoxalement, fait qu'une potion de soins enchantée avec de la fausse suppure et beaucoup de points de rêve sera plus utile contre un empoisonnement qu'une potion de soins de même efficacité enchantée avec du Tanemiel doré ! Comme quoi...
Soit une potion de soin (pouvoir de guérison = 20) :
- avec 11 brins de Fausse suppure (+1) x 20 points de rêve : cela donne un antidote (20 points) capable de soigner un empoisonnement de malignité 6.
- avec 2 brins de Tanemiel doré (+10) x 2 points de rêve : cela donne un antidote de (+3+2 = 5) capable de soigner un empoisonnement de malignité 1 (et une blessure légère ou 1 point de vie).
Comme quoi...
... ce sont les points de rêve dépensés qui comptent le plus (ce qui, indirectement, fait, de l'herbe de Lune, une herbe de soin).
:D ;)
Répondre

Retourner vers « Commentaires »