Gare aux questions

Venez poser vos questions et faire vos remarques sur le jeu.
Avatar du membre
Yrion Celak
Chasseur de Chimères
Messages : 367
Enregistré le : dim. 21 juin 2015 07:39
Contact :

Re: Gare aux questions

Message par Yrion Celak » jeu. 15 août 2019 15:16

@ Athanor, au sujet de la combinaison des sorts Nudité d'Hypnos et Invisibilité (sur humanoïde).
Je rejoins ton analyse. Mais il m'a fallu plusieurs lectures de Nudité d'Hypnos (qui est un nouveau sort) pour en être sûr. En fait, l'élément clé de la description du sort est :
« La nudité résultante n’est elle-même qu’une illusion. Un corps nu apparaît, vraisemblable, mais sans pour autant que ce soit exactement celui de la cible. »
J'en déduis donc qu'une illusion recouvre la cible du sort, illusion qui la fait apparaître nue ; les vêtements et tout ce qui est porté ne subissent pas l'équivalent de plusieurs sorts d'Invisibilité. Par conséquent, rendre invisible un humanoïde qui est sous l'illusion d'une personne nue n'apporte rien, car l'humanoïde est bien invisible, mais recouvert par une illusion qui le fait paraître nu.
D'après tes explications, je pense que c'est aussi la conclusion à laquelle tu étais arrivé.
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 639
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » jeu. 15 août 2019 15:31

Yrion Celak a écrit :
jeu. 15 août 2019 15:16
Par conséquent, rendre invisible un humanoïde qui est sous l'illusion d'une personne nue n'apporte rien, car l'humanoïde est bien invisible, mais recouvert par une illusion qui le fait paraître nu.
D'après tes explications, je pense que c'est aussi la conclusion à laquelle tu étais arrivé.
Tout à fait.
Le seul sort complémentaire à Nudité d'Hypnos est en fait Robe fantasmagorique. Mais là il n'est plus question d'invisibilité.
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 639
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » jeu. 15 août 2019 22:46

Question 8

Mon interprétation du jet de VOLONTE dans le sort Dérision vous paraît-elle bonne ? (p.250 éd.Scriptarium)


"Cette illusion visuelle donne à la cible un air comique (...).
Si la cible (...) veut paraître drôle, elle gagne un bonus de +4 à ses jets d'APPARENCE/Comédie.

Si un personnage ainsi rendu dérisoire participe à un combat, il peut tenter une fois par round de lancer une plaisanterie en guise d'attaque (...). Il joue pour cela APPARENCE/Comédie à -1d4 (ce d4 (...) est soustrait du bonus de +4 conféré par le sort).
Puis selon la réussite, on obtient un ajustement : Normale 0, Significative -2, Particulière -4

[Tous ceux qui entendent la blague] jouent alors VOLONTE/moins moral à + (ajustement) + (Comédie facultativement). Tout échec provoque un état de demi-surprise..." (p.250)

Ma question porte sur la bonne compréhension de ce "moins moral".
Voici donc comment je comprends les choses.


EXEMPLE :

Un personnage plaisantin avec 12 en APPARENCE et +4 en Comédie lance une boutade pendant un combat.
Ses 2 adversaires ont respectivement :
(adversaire 1) VOLONTE 11, Comédie -8, Moral -3
(adversaire 2) VOLONTE 11, Comédie +1, Moral +3

Le plaisantin obtient 2 sur le d4. Cela réduit son bonus de +4 à +2.
Il lance sa boutade avec un jet APPARENCE/Comédie à +6 (niv +4 en Comédie + le bonus de +2 = +6)
Avec 96% de chances (12 à +6) il obtient 45. C'est une significative.
Cette significative donne un malus de -2 à ses adversaires, qui comprennent tous les deux sa langue.

L'adversaire 1 joue donc son jet de VOLONTE dans lequel il n'inclut pas son niveau en Comédie (facultatif).
Ca donne :
VOLONTE 11 à -(-3 son moral)+(-2 l'ajustement) = (+3) + (-2) = +1
11 à +1 donne 60% de chances de résister.

L'adversaire 2 joue, lui aussi, son jet de VOLONTE dans lequel il inclut son niveau en Comédie (facultatif).
Ca donne :
VOLONTE 11 à -(+3 son moral) +(-2 l'ajustement) + (+1 son niv en Comédie) = (-3) + (-2) + (+1) = -4
11 à -4 donne 33% de chances de résister.

Conclusion, il est plus difficile de désorienter par une plaisanterie quelqu'un qui n'a pas le coeur à rire (adversaire 1), plutôt que quelqu'un avec un bon moral qui a le coeur plus léger (même s'il n'est pas dupe de la pitrerie grâce à son sens du théâtre) (adversaire 2).

A voir et à revoir. Je suis fan absolu de ce film... :D (Duel à 4.30 mn)

https://www.youtube.com/watch?v=_jisyyYick4
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Yrion Celak
Chasseur de Chimères
Messages : 367
Enregistré le : dim. 21 juin 2015 07:39
Contact :

Re: Gare aux questions

Message par Yrion Celak » ven. 16 août 2019 21:28

@Athanor
Je confirme ton interprétation de l'utilisation du bonus moral dans le cadre du sort Dérision : il est plus difficile de faire rire quelqu'un qui broie du noir que quelqu'un qui a la banane.

Je confirme aussi que Princess bride est un film culte, truffé de répliques et de personnages cultes.
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 639
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » dim. 18 août 2019 18:33

Question 9

Pourquoi chevaucher un Coursier de Psark est-il 4 fois plus fatigant que chevaucher un cheval commun ?


"C'est la monture qui se fatigue. Chaque heure de monte ne coûte qu'un point de fatigue au cavalier." (p.82 éd.Scriptarium)

"Chaque heure de chevauchée coûte 4 points de fatigue." (p.259 Rituels d'invocation de créatures - Coursiers de Psark)

Petite erreur d'équilibrage de la règle ?
Sachant que dans la version d'origine de l'invocation (parue dans le Miroir n°3 p.43-44) il n'y avait aucune information à ce sujet. Ce qui supposait la même règle de perte d'endurance que pour les autres chevaux (la fatigue n'existait pas).
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Yrion Celak
Chasseur de Chimères
Messages : 367
Enregistré le : dim. 21 juin 2015 07:39
Contact :

Re: Gare aux questions

Message par Yrion Celak » lun. 19 août 2019 11:25

De prime abord, l'écart de fatigue entre la monte d'un cheval commun et celle d'un coursier de Psark semble effectivement incohérent.

Pour commencer, j'ai fait quelques recherches. Le sort est bien mentionnée pour le 1re fois dans le MTM n°3, et comme l'a dit Athanor, aucune mention n'est faite pour la fatigue, car elle n'était pas gérée dans la 1re édition de RdD.
J'ai ensuite retrouvé le sort dans le Quart-Livre - la monumentale compilation faite par des fans - où son texte correspond exactement au texte du sort de l'édition Scriptarium (y compris pour les 4 points de fatigue). La source du sort n'est pas indiquée, mais je pense qu'il s'agit de Denis Gerfaud (dans la mesure où il avait déjà créé ce sort pour la 1re édition).

J'ai ensuite essayé de voir si quelque chose pouvait justifier l'écart de fatigue et j'ai noté trois différences par rapport à un cheval de monte courant :
- Les coursiers de Psark se montent à cru.
- Les coursiers de Psark peuvent chevaucher à 60km/hdr (vitesse du galop) de façon continue et quel que soit le relief du terrain.
- Les coursiers de Psark sont des créatures invoquées (mais j'ignore si cela signifie qu'ils sont « magiques » ou qu'ils viennent d'un rêve particulier).
Je pense que ces trois particularités justifient que la fatigue due à la monte d'un coursier soit plus importante, mais de là à ce qu'elle soit 4 fois plus importante, je n'en suis pas convaincu.

En conclusion, je dirais que la monte d'un coursier de Psark est effectivement plus fatigante que celle d'un cheval normal ; mais si le gardien des rêves estime que 4 points de fatigue sont une valeur excessive, il peut décider de la réduire à 2 ou 3 points de fatigue.

Je vais quand même essayer d'en savoir plus sur l'origine de cette valeur de 4 points de fatigue.
Avatar du membre
Yahorlino
Rédacteur
Messages : 1760
Enregistré le : dim. 13 mars 2016 20:47
Localisation : Chazey Bons (01)
Contact :

Re: Gare aux questions

Message par Yahorlino » lun. 19 août 2019 12:05

Il faut considérer, d'une part, que monter un cheval à cru est beaucoup moins confortable que s'il est équipé d'une selle, de rennes et d'étriers. Cela occasionne déjà de la fatigue supplémentaire. D'autre part, le cavalier porte sur lui tout son équipement. il n'y a pas de fontes, ni autres sacoches pour se délester. Il faut donc considérer un cavalier monté sur un Cousier de Psark comme un piéton qui se déplace à la vitesse d'un cheval, franchit les obstacles automatiquement (si on se montre raisonnable), et ce sans être gêné par le type de terrain. 4 points de fatigue ne me paraissent pas exagérés. Sur un cheval normal, 1 point de fatigue revient au cavalier et tout le reste est encaissé par le cheval.
Pour un marcheur, 4 points de fatigue équivalent à :
- une marche d'une heure sur terrain aisé à 10 Km/h(dr),
- une marche d'une heure sur terrain malaisé à 8 Km/h(dr),
- une marche d'une heure sur terrain difficile à 6 Km/h(dr),
- une marche d'une heure sur terrain très difficile à 4 km/h(dr).
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 639
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » mar. 20 août 2019 00:21

Merci pour vos réponses et vos recherches.

Je comprends les explications et/ou justifications qui concernent les différences entre les deux types de chevaux. Mais la balance ne penche finalement en faveur du coursier que dans des circonstances précises et limitées.

@Yahorlino Bien entendu, si on compare à un piéton, il y a des avantages, mais ma question portait bien plus sur les chevaux entre eux.

Au bout du compte, les deux seuls vrais avantages que je vois au coursier sont :
1- Le fait de voyager plus discret en restant à pied, tout en gardant la possibilité de faire appel à une monture uniquement au moment où on en aura besoin. Comme une sorte de "cheval de poche".
2- Le fait de pouvoir sauter parfaitement tous les obstacles qui peuvent l'être et surtout maintenir sa vitesse de déplacement sur tous les types de terrains, y compris très difficiles. Ca c'est vraiment le point fort.


Dans ce cas très précis, ça ne me gêne pas de compter 4 pts de fatigue si la vitesse est maintenue constante en terrain difficile ou très difficile. Sachant que le cavalier doit faire des jets d'équitation de monte à cru, effectivement, dans une telle situation ça doit secouer ! Et ça vaut le coup malgré la fatigue, car aucun autre cheval n'est capable de cet exploit.

Pour le reste, mieux vaut un cheval normal.

COMPARATIF :

Difficulté de monte : Cheval de selle 0 / Coursier de Psark -1
Fatigue de monte : Cheval de selle 1 / Coursier de Psark 4
Sur-encombrement : Cheval de selle soulage le cavalier / Coursier de Psark ne soulage pas le cavalier
Second cavalier : Cheval de selle accepte / Coursier de Psark refuse
Autonomie : Cheval de selle totale / Coursier de Psark éloignement max.des autres coursiers E3 du haut-rêvant
Vitesse maximum : Cheval de selle 58+ (69,6 km/hdr)* / Coursier de Psark 50 (60 km/hdr)
Saut d'obstacle : Cheval de selle aléatoire / Coursier de Psark toujours parfait
Terrains difficiles : Cheval de selle vitesse ralentie / Coursier de Psark vitesse constante

Plus j'y pense et plus je me dis que ce sort a été pensé surtout pour des voyageurs piétons. Soit qui désirent le rester, soit qui n'ont pas encore les moyens de voyager tous à cheval.
Reste à savoir si le haut-rêvant et ses copains préfèrent marcher à pied la plupart du temps et franchir plus rapidement les zones difficiles, avec une certaine fatigue, ou bien chevaucher tout le temps sans trop se fatiguer en étant tributaires des difficultés du terrain.
Je crois que j'appliquerai une fatigue de 4 en terrains difficiles ou très difficiles et de 2 sur les autres.

(* voir p.423 éd.Scriptarium)
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Yahorlino
Rédacteur
Messages : 1760
Enregistré le : dim. 13 mars 2016 20:47
Localisation : Chazey Bons (01)
Contact :

Re: Gare aux questions

Message par Yahorlino » mar. 20 août 2019 10:47

Athanor Nephryte a écrit :
mar. 20 août 2019 00:21
COMPARATIF :

Difficulté de monte : Cheval de selle 0 / Coursier de Psark -1
Fatigue de monte : Cheval de selle 1 / Coursier de Psark 4
Sur-encombrement : Cheval de selle soulage le cavalier / Coursier de Psark ne soulage pas le cavalier
Second cavalier : Cheval de selle accepte / Coursier de Psark refuse
Autonomie : Cheval de selle totale / Coursier de Psark éloignement max.des autres coursiers E3 du haut-rêvant
Vitesse maximum : Cheval de selle 58+ (69,6 km/hdr)* / Coursier de Psark 50 (60 km/hdr)
Saut d'obstacle : Cheval de selle aléatoire / Coursier de Psark toujours parfait
Terrains difficiles : Cheval de selle vitesse ralentie / Coursier de Psark vitesse constante
Sans oublier un avantage non négligeable du Coursier de Psark qui est le fait qu'on ne peut pas te le voler et que tu n'as pas besoin de l'entretenir (nourriture, logement, soins...).
J'aime bien l'expression "Cheval de poche".
:D ;)
Avatar du membre
Papayouki
Traqueur d'auteurs
Messages : 236
Enregistré le : lun. 22 janv. 2018 11:09

Re: Gare aux questions

Message par Papayouki » mar. 20 août 2019 11:26

Yahorlino a écrit :
mar. 20 août 2019 10:47
Sans oublier un avantage non négligeable du Coursier de Psark qui est le fait qu'on ne peut pas te le voler et que tu n'as pas besoin de l'entretenir (nourriture, logement, soins...).
J'aime bien l'expression "Cheval de poche".[/font] :D ;)
Pas la peine de rencontrer un voleur de chevaux. La sortie du gris rêve suffit souvent pour qu'un cheval ait quitté l'aventure. Parce qu'à mon sens RdD est un jeu de piétons. Comment ça, je suis un méchant GR ? J'autorise les mules et les ânes.***

Quant aux aligates et autres zyglutes, on reste sur 1 point ? Vous avez vu les engins ?

*** ayant eu une experience douloureuse avec une location d'âne l'été dernier, je pense que je la ferais partager à mes joueurs jusqu'à un jet de cuisine / saucisson d'âne.
Répondre

Retourner vers « Commentaires »