Gare aux questions

Venez poser vos questions et faire vos remarques sur le jeu.
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 639
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » dim. 4 août 2019 19:06

Question 3

Faut-il toujours au minimum une blessure légère pour entraîner un risque d'empoisonnement par piqûre/morsure (cf RdD V1) ou bien est-ce laissé à la libre appréciation du GR ?
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Yrion Celak
Chasseur de Chimères
Messages : 367
Enregistré le : dim. 21 juin 2015 07:39
Contact :

Re: Gare aux questions

Message par Yrion Celak » lun. 5 août 2019 11:41

@Athanor
J'ai effectivement eu un doute suite à ta question sur les poisons. J'ai donc rebalayé les règles de l'édition Scriptarium. Il n'y a effectivement aucune indication générale sur les conditions d'inoculation d'un poison ou d'un venin.

Seul le venin de l'araflate (p. 398) nécessite une blessure légère au minimum pour être inoculé. Et rien n'est précisé pour les venins des autres créatures (chrasme, goule, rananècre, scologriffe, vipère jaune) ou les poisons de certaines plantes (cheleuse, énervure, etc., p.341-342).
Mais en y regardant de plus près : une plante ne peut pas infliger de blessure légère et quand on voit les +dom de certaines créatures (scologriffe et vipère jaune), il y a peu de chance que leur attaque inflige autre chose qu'une contusion.
J'en déduis donc qu'une contusion suffit pour inoculer un poison - sauf si autre chose est précisé dans les règles (comme pour l'araflate).
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 639
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » lun. 5 août 2019 17:18

Yrion Celak a écrit : Mais en y regardant de plus près : une plante ne peut pas infliger de blessure légère et quand on voit les +dom de certaines créatures (scologriffe et vipère jaune), il y a peu de chance que leur attaque inflige autre chose qu'une contusion.
J'en déduis donc qu'une contusion suffit pour inoculer un poison - sauf si autre chose est précisé dans les règles (comme pour l'araflate).
De fait, c'est bien le scologriffe qui m'a poussé à me poser la question. Je pense que je vais appliquer la blessure à partir de l'éraflure, pour les plantes, les scologriffes, vipères, "petites" araignées, etc. Pour le reste je vais voir, mais je pense plutôt m'en tenir à la blessure légère, pour l'araflate autant que pour les autres.
Dans la V1 le chrasme empoisonnait sur une blessure légère, ça me paraissait bien équilibré. Pour la goule c'est à tester. C'est vrai que si elle remplit les lignes de fatigue à chaque éraflure, ça peut être plus inquiétant pour les joueurs... :D
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 639
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » mar. 6 août 2019 20:57

Question 4

Les vêtements portés sur soi comptent-ils pour 0 d'encombrement, comme semble l'indiquer la liste "porté sur soi" et "Armures" noté à 0, à la page 72 des règles (éd.Scriptarium) ?
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Yrion Celak
Chasseur de Chimères
Messages : 367
Enregistré le : dim. 21 juin 2015 07:39
Contact :

Re: Gare aux questions

Message par Yrion Celak » mer. 7 août 2019 15:01

J'ai réussi à trouver l'information concernant l'encombrement des vêtements qui sont revêtus, bien que les précisions de règle en question mériteraient de figurer dans la section « L'équipement ».

La première information (qui représente plutôt un indice) est donnée dans un exemple en p.81-82 (paragraphe Nage) :
Ses vêtements de cuir souple, qui ne comptent usuellement pas, lui valaient 1 enc, de même que ses deux dagues.
Le second passage, qui a nettement plus valeur de règle, se trouve dans la section « Les armures » en p.117 :
Encombrement
L’encombrement des vêtements de drap matelassé ou de cuir souple ne compte pas quand ces vêtements sont portés sur soi. Il compte en revanche quand ils font partie des bagages. Les manteaux comptent toujours qu’ils soient portés ou non. La fourrure est assimilée au cuir souple. Tous les autres encombrements doivent être comptés.
Pour trouver ces informations, j'ai fait une recherche sur le mot vêtement.
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 639
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » mer. 7 août 2019 16:55

Merci beaucoup. Il me semblait bien avoir lu quelque chose qui concernait les vêtements portés sur soi, mais je n'ai pas pensé à retourner voir dans les armures.
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 639
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » mer. 7 août 2019 18:04

Question 5

Quel est le sens précis de ce passage, page 137 (éd.Scriptarium) ?


Tout le reste du chapitre sur le combat sans armes est nickel, mais là... ça n'est pas clair pour moi.

"Entraîner au sol
En cours d'empoignade, dès qu'un combattant atteint 2 points d'emp, il peut choisir d'entraîner son adversaire au sol (lui-même allant au sol avec lui). Ce choix est libre, sans nécessiter d'autre jet de dés, et revient au premier à obtenir 2 points d'emp. Cela peut avoir lieu en cours de round, c'est à dire même si l'immobilisation n'est pas définitive. Si le défenseur se libère, partiellement ou entièrement, les combattants n'en poursuivent pas moins leur combat au sol. Pour se relever, il faut être entièrement libre..."


Commentaires :

"Entraîner au sol
En cours d'empoignade, dès qu'un combattant atteint 2 points d'emp, il peut choisir d'entraîner son adversaire au sol (lui-même allant au sol avec lui). (Jusque-là ça va. Bien que je ne vois pas l'intérêt d'aller au sol avec lui) Ce choix est libre, sans nécessiter d'autre jet de dés, (OK, c'est clair) et revient au premier à obtenir 2 points d'emp. (Là je ne comprends plus. On va au sol avec un adversaire qu'on maîtrise (2 pts d'emp déjà marqués) et on doit le remaîtriser en remarquant 2 points ? Syntaxiquement c'est plus que flou. Et pourquoi perdre le bénéfice des 2 points déjà marqués pour tout recommencer ?) Cela peut avoir lieu en cours de round, c'est à dire même si l'immobilisation n'est pas définitive. (Ca veut dire qu'on peut tenter d'entraîner au sol même sans avoir marqué les 2 pts d'emp ? Ca contredit l'affirmation du début "dès qu'un combattant atteint 2 points d'emp il peut choisir de...") Si le défenseur se libère, partiellement ou entièrement, les combattants n'en poursuivent pas moins leur combat au sol. Pour se relever, il faut être entièrement libre... (Mais n'est-il pas déjà libéré ? Si, comme il est dit au début, l'attaquant doit obtenir à nouveau 2 pts d'emp une fois qu'il est au sol, c'est bien qu'il les a perdus. Et si son adversaire gagne l'initiative au sol, il peut donc se relever tout de suite sans problème, non ?) "
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Yahorlino
Rédacteur
Messages : 1760
Enregistré le : dim. 13 mars 2016 20:47
Localisation : Chazey Bons (01)
Contact :

Re: Gare aux questions

Message par Yahorlino » jeu. 8 août 2019 00:34

Pour maitriser un adversaire, il faut comptabiliser 2 points d'Empoignade à la toute fin du round c'est à dire lorsque chacun des 2 adversaires à fait sa tentative d'empoigner/resserrer la prise/desserrer la prise/se libérer. On peut très bien posséder 2 points d'Empoignade en milieu de round (avant que l'adversaire ne tente de se libérer) puis terminer le round avec un seul point car il a réussi à desserrer la prise.
Il faut considérer donc 2 cas de figure :
- lorsque tu obtiens le second point d'Empoignade alors que ton adversaire n'a pas encore joué (tu es à 2 points d'Empoignade mais il peut encore annuler 1 point) : on est alors à 2 points d'Empoignade en cours de round.
- lorsque tu termines le round avec 2 points d'Empoignade c'est à dire après que l'adversaire ait tenté de desserrer la prise (annuler 1 point) et qu'il ait échoué. On est alors dans le cas de l'immobilisation définitive.

Le texte qui te pose problème dit :
"Le choix d'entrainer l'adversaire au sol est libre, sans nécessiter d'autre jet de dés, et revient au premier à obtenir 2 points d'emp". Cela signifie que c'est le premier combattant qui atteint le score de 2 points d'emp qui fait ce choix (ce choix lui revient donc). lorsque les deux combattants sont au sol, le score des points ne changent pas. Ils sont juste au sol.

Concernant l'intérêt d'entrainer un adversaire au sol :
- cela peut ralentir sa fuite,
- cela peut permettre à un pote de le taper alors qu'il est au sol,
- si l'adversaire est une jolie jouvencelle et que... ashramspecia :D :whistle:
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 639
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » jeu. 8 août 2019 14:42

Merci pour ton explication. C'est beaucoup plus clair.
Mais sincèrement
"(...) dès qu'un combattant atteint 2 points d'emp il peut choisir de..."
et
"Ce choix (...) revient au premier à obtenir 2 points d'emp", ça revient à dire deux fois la même chose.

Si je reformule plus clairement, à mes yeux, ça donne :
"Dès qu'un combattant atteint 2 points d'emp, il peut choisir, sans jet de dés supplémentaire, d'entraîner son adversaire au sol (lui-même allant au sol avec lui). Cela peut avoir lieu en cours de round alors que le 2ème point d'emp peut encore être contré."

Concernant les raisons de mettre quelqu'un au sol...
Yahorlino a écrit : Concernant l'intérêt d'entrainer un adversaire au sol :
- cela peut ralentir sa fuite,
Pas convaincu. L'adversaire, une fois immobilisé, même debout, ne fuira plus. Donc aucun intérêt de passer au sol pour ralentir sa fuite.
Yahorlino a écrit :
- cela peut permettre à un pote de le taper alors qu'il est au sol,
Là je te suis. Au sol mais aussi s'il réussit à se relever (défenseur se relevant).
Yahorlino a écrit :
- si l'adversaire est une jolie jouvencelle et que...
Argument décisif ! Je viens de comprendre tout l'intérêt de cette technique... :D
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 639
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Gare aux questions

Message par Athanor Nephryte » dim. 11 août 2019 02:00

Me voici arrivé à la relecture du Livre du Haut-Rêve. Pas de question pour l'instant concernant Oniros, mais une première question à propos d'Hypnos.

Question 6

L'apparition de la brume limbaire en combat, qui fait suite à l'assaut d'un personnage invisible, permet-elle une réplique en retour dans le même round sur la silhouette toujours visible ? et au-delà de ce round, la brume s'est-elle dissipée ?, page 242 (éd.Scriptarium) ?


"Un humanoïde invisible le reste totalement tant qu'il ne commet aucune action ayant pour conséquence un conflit d'interprétation chez un spectateur, auquel cas ce dernier voit apparaître un fantôme gris vert justifiant l'action qui vient de se produire.
(...)
Dès que les sens cessent d'être en conflit, la brume limbaire s'estompe et l'on retourne à une illusion réelle et totale, invisibilité ou autre."

EX:
Dans un combat armé, l'attaquant invisible ayant réussit un déplacement silencieux (ou pas) bénéficie d'un bonus d'attaque important (complète surprise +6/+10 ou autre, je ne sais). Il touche et cause des dégâts.
Que la victime soit blessée ou inconsciente, le conflit de sens fait aussitôt apparaître la silhouette limbaire à ses yeux... et aux yeux de ses compagnons, témoins du coup porté. Ils passent donc à l'attaque à leur tour !

- La brume limbaire est-elle encore visible au moment où ils attaquent ? (J'ai tendance à penser que oui)
- Est-elle encore visible au début du round suivant ? (J'ai tendance à penser que non)


Qu'en pensez-vous ? Et, au passage, que pensez-vous du bonus applicable pour l'attaquant invisible ?
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Répondre

Retourner vers « Commentaires »